En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parc national des Cévennes signe une convention avec deux agences de l'eau

Eau  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le Parc national des Cévennes a signé le 15 avril une convention cadre avec les agences de l'eau Adour-Garonne et Rhône Méditerranée Corse. L'objectif des trois établissements publics est "de mettre en commun des moyens pour améliorer la qualité de la ressource en eau et préserver ou restaurer les milieux aquatiques", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Le partenariat vise à répondre aux objectifs fixés par les Schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) Adour-Garonne et Rhône Méditerranée, et à ceux développés dans la charte du Parc national des Cévennes. "Lors de la concertation menée dans le cadre de la révision de la charte du Parc, l'eau est ressortie comme l'un des enjeux majeurs du territoire", a déclaré le président du Parc, Jean de Lescure. Le Parc, en tête des bassins versants des rivières Lot, Tarn, Chassezac, Cèze, Gardon, Hérault, "est un balcon de la Méditerranée mais surtout un château d'eau, avec un chevelu hydrographique très dense, de nombreuses zones humides".

Cette convention est conclue pour la période 2014-2018. Elle prévoit d'établir une stratégie d'action partagée à partir d'un diagnostic du territoire, pour mettre en œuvre un programme d'action pluriannuel.

Réactions1 réaction à cet article

 

Heureuse que la qualité de l'eau soit étudiée et préservée en amont, mais en aval, c'est catastrophique, tant à l'arrivée de l'eau potable, que pour les évacuations (ici vers le Rhône).
Nous avons dans l'eau du robinet : plomb, arsenic, antimoine), bactéries, turbidité importante++, etc...
La suite est également savoureuse, dans la rue où j'habite, pour certaines maisons, les évacuations d'eaux usées se déversent encore directement dans le gardon... tout résulte des constructions minières, il y a plus de cent ans.
Conscientes de ces problèmes, depuis dix ans, les communes voisines refont progressivement toutes les canalisations aux normes européennes obligatoires , mais dans notre commune, il y a un gros retard.
Par exemple dans ma rue, appartenant à deux communes, il y a environ sept ans, les travaux de réhabilitation se sont arrêtés sous le panneau de ma commune .
Malgré mes réclamations, sans suite, le service des eaux, n'a pas dans ses projets de refaire ces travaux, cette année ils voulaient refaire le bitume sur notre rue, on rêve !
Ils sont très au courant, car un voisin qui fait partie de la commission des eaux de la grande agglom, a construit sa maison il y a cinq ans environ, s'est branché sur la commune voisine, no comment !
Pour mémoire,il y a 1 an, 200 moutons sont morts, empoisonnés par l'eau du gardon, où ils s'abreuvaient, juste en aval de ma commune, mais nous n'avons jamais eu les conclusions ?

Quelle commune ? LA GRAND COMBE , mérite un carton rouge

GG | 26 avril 2014 à 09h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager