Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le Parlement européen souhaite l'interdiction des gaz fluorés

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Le Parlement européen a adopté en plénière, par 644 voix pour, 19 voix contre et 16 abstentions, un projet de texte qui vise à réduire l'utilisation de gaz à effet de serre fluorés, néfastes pour le climat, mercredi 12 mars.

D'ici 2022-2025, conformément à ce projet de texte, l'utilisation de gaz fluorés pourrait être interdite dans les nouveaux appareils d'air conditionné et les réfrigérateurs. La date butoir pour les aérosols techniques avec un potentiel de réchauffement planétaire de plus de 150 serait fixée à 2018. Les produits, comme le polystyrène extrudé, ou les mousses utilisant des HFC seraient eux interdits respectivement à partir de 2020 et 2023.

"L'Union européenne réduira l'utilisation des gaz fluorés de près de 80% d'ici 2030, a rappelé Bas Eickhout, le député européen en charge du dossier, (Verts/ALE, NL). Interdire les gaz fluorés dans les nouveaux équipements commerciaux de réfrigération stimulera l'innovation, au bénéfice de nombreuses entreprises européennes innovantes, en favorisant la demande en réfrigérants naturels".

L'accord encourage également les Etats membres à mettre au point des systèmes de responsabilité du producteur pour la récupération de tous les gaz fluorés.

"Dans le même temps, le texte limite le nombre de nouvelles interdictions de mise sur le marché et met en place des délais raisonnables, tenant compte de l'existence de substituts économiquement viables", salue Françoise Grossetête, députée UMP au bureau du Parti Populaire Européen.

La prochaine étape est désormais fixée au 14 avril lors du Conseil des ministres.

Réactions4 réactions à cet article

 

On interdit d'abord – éventuellement en revenant dessus par la suite – en croyant que cela stimulera la recherche...

C'est quoi un « réfrigérant naturel » ?

Wackes Seppi | 13 mars 2014 à 22h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est un réfrigérant qui ne réchauffe pas

lio | 14 mars 2014 à 09h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un réfrigérant naturel est un fluide frigorigène dont la molécule existe dans le milieu naturel (ammoniac, CO2, azote, butane, propane...) contrairement aux molécules de synthèse issues de la pétrochimie (CFC, HCFC, HFC, HFO). De manière générale les fluides naturels ont un impact beaucoup plus réduit sur l'effet de serre que les fluides de synthèse.
Les alternatives aux HFC existent déjà depuis plusieurs années. Imposer un cadre réglementaire est le moyen le plus efficace de favoriser leur développement, face aux lobbies et aux intérêts de certaines entreprises.
Cela a déjà été démontré par le passé avec la suppression des CFC et des HCFC.
Pour mémoire en 1990, réfrigérant le plus courant était le R12 : GWP=2400
En 2020, si les clims au CO2 émergent comme prévu : GWP=1
Merci la réglementation !

Trappeur | 14 mars 2014 à 11h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

N'oublions pas pourquoi on a employés d'abord les gaz Chloré et Fluorés puis uniqument Fluoré: ils possèdent des qualités d'inertie et d'ininflammabilité ET des caractéristiques réfrigérantes que n'ont aucun des autres gaz réfrigérants. Sinon pourquoi aller chercher des produits auxsi compliqués?.
Alors c'est vrai que les questions "Trou d'ozone" et Effet de serre n'ont pas été pris en compte.
Les autres gaz réfrigérants ne pouvant pas réunir TOUS les avantages il faudra modifier profondément la conception pour tenir compte du risque d'inflammation OU de la toxicité OU du caractère Corrosif des gaz.
Il ne faut pas croire qu'en cherchant encore on trouvera des produits des remplacement qui auraient AUSSI toutes les qualités (sans les défauts!) des gaz fluoré. Le sujet a été étudié à fond et il n'y a plus rien a trouver.

ami9327 | 14 mars 2014 à 11h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP