En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le parlement européen s'oppose à la culture du maïs 1507

Agroécologie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Dans le cadre d'une résolution votée avec 385 voix pour, 201 contre et 30 abstentions, les parlementaires européens s'opposent à la culture d'un nouveau maïs OGM.

Le maïs 1507 génétiquement modifié (maïs Bt) a été mis au point afin de rendre le maïs résistant à certaines larves d'insectes nuisibles tels que la pyrale d'Europe. Il est actuellement autorisé dans l'UE à des fins d'alimentation humaine et animale, mais sa culture est jusqu'à présent interdite. Les parlementaires jugent que sa mise en culture, à l'instar du MON 810, risque d'impacter les insectes non cibles comme les papillons. Ils appellent donc les Etats membres à ne pas valider la demande d'autorisation déposée par la société Pioneer en 2001. Ils s'appuient pour cela sur l'avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) de février 2012 qui pointait du doigt ce risque.

Suite à une décision de justice, la Commission européenne a en effet transmis récemment au Conseil la demande d'autorisation. Il appartient désormais aux ministres de se prononcer, à la majorité qualifiée. Si le Conseil n'est pas en mesure de réunir une majorité qualifiée pour ou contre l'autorisation, la Commission aura l'obligation d'accorder cette autorisation.

Réactions2 réactions à cet article

 

"Il est actuellement autorisé dans l'UE à des fins d'alimentation humaine et animale, mais sa culture est jusqu'à présent interdite." : on accepte d'en retrouver dans nos assiettes mais on ne veut pas le cultiver chez nous..

A quand une véritable volonté politique en la matière, s'opposant à la culture ET à l'utilisation des OGM?

Rudy | 17 janvier 2014 à 11h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Rudy : il y a trop de fric en jeux !
Les lobbyistes à Bruxelles sont très actifs pour faire accepter ce que la population refuse.
Des referendums devraient être organisés, ce n'est pas la panacée, mais au moins le peuple serait consulté.

Maurice | 18 janvier 2014 à 06h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…