Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Parlement : les énergies conventionnelles et le nucléaire jugés nécessaires

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Si les tendances actuelles se poursuivent, l'UE dépendra des importations pour couvrir 65 % de ses besoins énergétiques d'ici 2030, a souligné un communiqué du Parlement européen. La nécessité de produire et d'utiliser l'énergie de façon plus sûre est soulignée dans un rapport d'initiative qui a été adopté par le Parlement en session plénière le 24 octobre. Les députés estiment que la sécurité de l'approvisionnement en hydrocarbures et en électricité est ''loin d'être garantie''. Selon le communiqué, les députés ont souligné que les énergies conventionnelles demeurent très importantes pour assurer la sécurité des approvisionnements énergétiques de l'UE. Les parlementaires pensent toutefois que l'Union et ses Etats membres devraient ''redoubler leurs efforts'' en matière de recherche et de développement pour lutter contre le changement climatique dans le but d'améliorer l'efficacité de la production et de la fourniture d'énergie, de réduire l'impact environnemental, d'améliorer la sécurité des technologies existantes [et] de développer des techniques de stockage pour les énergies renouvelables.

Le texte appelle notamment la Commission à soumettre rapidement des propositions législatives sur le captage et le stockage de carbone (CSC) de façon à répondre aux questions juridiques autour du stockage et du transport de CO2. D'après le communiqué, les députés ont aussi souligné l'impact significatif de la génération d'énergie provenant de la biomasse, la nécessité pour l'UE de soutenir les technologies en matière de carburants de synthèse et l'importance des gaz naturels liquéfiés (GNL).

L'utilisation de l'énergie nucléaire est considérée dans le rapport ''comme indispensable à moyen terme''. Etant donné que l'énergie nucléaire est actuellement la plus grande source d'énergie pauvre en CO2 en Europe, les objectifs en matière de réduction des gaz à effet de serre et de lutte contre le changement climatique ne pourront être atteints en cas de renoncement à l'énergie nucléaire, ont souligné les députés. Selon le communiqué, ils ne considèrent toutefois pas la question du stockage des déchets comme réglée.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats