En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le WWF International et Lafarge renouvellent leur partenariat

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le groupe Lafarge et l'organisation écologiste WWF International ont annoncé le 9 avril le renouvellement de leur partenariat, pour une durée de quatre ans, afin de réduire l'empreinte environnementale du secteur des matériaux de construction.

En 2000, Lafarge était le premier industriel à obtenir le titre de ''Conservation Partner'' du WWF International en signant un partenariat global pour une période de cinq ans, renouvelé une première fois en 2005, rappelle le WWF dans un communiqué.

Dans le contexte économique actuel, nous réaffirmons ainsi notre engagement dans le domaine du développement durable : il est stratégique et différenciant aujourd'hui et pour l'avenir, déclare Bruno Lafont, Président-Directeur général de Lafarge. Nous attendons du WWF International un accompagnement efficace dans des domaines tels que le changement climatique, la biodiversité ou l'eau, précise-t-il.

Le groupe et le WWF s'engagent notamment à poursuivre le programme de réduction des émissions de CO2 basé sur des objectifs chiffrés et définis conjointement en 2001. Ils entendent également développer une meilleure compréhension des consommations d'eau afin de les diminuer. Ils ont également pour objectif d'appliquer, sur un certain nombre de sites, l'indicateur de biodiversité et du système de management de réhabilitation des carrières mis au point au cours des deux phases précédentes du partenariat.

Lafarge et le WWF ont déjà mis en place des initiatives de conservation de la faune et de la flore au Canada ou de surveillance de l'habitat du Panda en Chine, de sensibilisation à la biodiversité en Roumanie et en Autriche ou encore de développement des biocombustibles au Kenya, soulignent-ils.

Selon le WWF, les émissions absolues de CO2 du groupe Lafarge, dans les pays industrialisés, auraient baissé de 12,5% sur la période 1990-2008. Une baisse de 18,4% de ses émissions nettes par tonne de ciment dans le monde aurait également été atteinte sur la même période.

Réactions2 réactions à cet article

 
Lafarge ? Ah, oui, Lafarge...

Lafarge, cela me dit quelque chose... Lafarge ? Pas ceux qui tentent d'extraire des millions de tonnes de sable au large d'Erdeven (au sud de Lorient), ce qui serait une catastrophe environnementale à grande échelle pour le littoral ? Si ? Ceux contre qui se dresse le Peuple des Dunes ? Lafarge, qui fait dans un matériau complètement écologique, le béton ?

On va dire que le WWF a préféré attendre avant d'agir... En tout cas, cela révèle la difficulté de faire de la communication autour d'un partenariat de ce genre. Le béton, c'est un terrain glissant.

YPLL | 10 avril 2009 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Baisse des émissions de CO2 ?

"les émissions absolues de CO2 du groupe Lafarge, dans les pays industrialisés, auraient baissé de 12,5% sur la période 1990-2008."

Et à part les pays industrialisés, ça donne quoi ? Trop facile de délocaliser les usines sales dans les pays du Sud et donc de faire "sortir" les émissions polluantes des "pays industrialisés".

Quant à l'amélioration par tonne de produit fini, c'est surement une performance technique intéressante mais, au final, c'est une valeur "absolue" qui part dans l'atmosphère...

Colibri | 14 avril 2009 à 18h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager