Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une passe à poissons est inaugurée pour préserver l'apron dans le bassin du Rhône

Biodiversité  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com
   
Une passe à poissons est inaugurée pour préserver l'apron dans le bassin du Rhône
© Mickaël Bejean
   
L'Apron du Rhône (Zingel asper), petit poisson d'eau douce, est une espèce endémique du bassin du Rhône. Il est aujourd'hui menacé d'extinction. Sa présence, signe d'un milieu peu dégradé, est passée de 2.200 km à 300 km en un siècle, dans le Rhône et ses affluents.

Afin de le préserver et de favoriser sa reproduction, une passe à poissons spécifiquement adaptée à l'apron a été réalisée sur le seuil de Livron (Drôme). Située sur la berge en rive droite de la Drôme, elle est composée d'une prise d'eau à l'amont du seuil suivie d'un bassin de dégravement et d'un ouvrage de régulation donnant accès à la rivière artificielle de contournement. D'une longueur de 200 m, cette dernière rejoint la Drôme à l'aval. Le seuil a été modifié pour changer les zones d'écoulement préférentiel.

Cette opération a été réalisée dans le cadre du programme européen Life Apron II qui a pour objectif d'arrêter le déclin de l'Apron et de mettre l'espèce hors danger d'extinction. La Compagnie Nationale du Rhône, au titre de ses missions d'intérêt général, et le Conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels ont été les acteurs principaux dans la mise en place de cette passe à poissons.
Le coût total de l'opération s'élève à 1,18 M€, cofinancé par la Compagnie Nationale du Rhône (28,51%), l'Agence de l'Eau RMC (35%) et par l'Union Européenne (36,49%).

Une quinzaine de sites d'intérêts communautaires proposés (SICp) sont concernés par le programme Life Apron II, répartis dans tous le bassin du Rhône et sur quatre régions administratives (Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Franche-Comté et Languedoc-Roussillon).

Rappelons que les passes à poissons permettent de concilier la préservation des milieux aquatiques et le maintien de l'hydroélectricité, première source d'électricité d'origine renouvelable en France.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour
Pouvez vous m'indiquer les dimensions de la passe à poissons
Cordialement

LABRUE | 22 mai 2014 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Plus d'informations sur le site suivant : http://aprondurhone.fr/

Cordialement,
La rédaction

La rédaction | 22 mai 2014 à 16h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : ingénierie pour la restauration des cours d'eau OPQIBI