Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Patrimoine mondial en péril : deux sites naturels ajoutés et un retiré sur la liste des sites naturels menacés

Biodiversité  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

L'Union internationale de la protection de la nature a rendu publique, à l'occasion de la réunion du comité qui se tient du 19 au 29 juin à Paris, la liste des sites du patrimoine mondial en péril. 16 sites naturels y figurent aujourd'hui (sur les 34 sites inscrits).

Le parc national de Manas est un sanctuaire de faune dans les contreforts orientaux de l'Inde. Sur les conseils de l'UICN, il a été retiré de la liste du patrimoine mondial en péril, grâce aux progrès réalisés pour accroître la population d'espèces clés, dont les tigres, les éléphants indiens et le rhinocéros. L'exploitation forestière illégale et le braconnage ont considérablement diminué et les infrastructures du parc se sont améliorées, selon le rapport de la mission. Le site avait été inscrit sur la liste du patrimoine en danger en 1992.

Moins bonne nouvelle : la Réserve de biosphère Rio Platano au Honduras et le les forêts tropicales de Sumatra (Indonésie) ont été ajoutés à la liste cette année.

La réserve de biosphère Rio Platano est la plus grande zone protégée au Honduras. Le gouvernement du Honduras a demandé cette inscription. Selon lui, les mangroves, les lagunes côtières et les savanes, en grande parties encore intactes, seraient menacées par des activités illégales comme la pêche commerciale, l'exploitation forestière, le braconnage et la construction du barrage proposé sur la rivière Patuca. L'UICN insiste sur l'importance de protéger les richesses naturelles du site, d'autant que plus de 2.000 autochtones continuent d'y vivre de manière traditionnelle, en dépendant directement des ressources naturelles.

Le patrimoine des forêts tropicales de Sumatra en Indonésie a également été ajouté à la liste en péril. Depuis 2004, l'UICN recommande cette inscription : le site aurait besoin d'un plan de restauration d'urgence. La construction de routes et le développement de l'agriculture font partie des principales menaces.

Enfin, malgré les recommandations de l'UICN, les forêts vierges de Komi, en Russie, le premier site naturel ajouté à la Liste du patrimoine mondial, n'a pas été ajouté à la Liste en péril. Un projet de mine d'or déjà approuvé menace pourtant le site.

Idem pour le site du Machu Picchu, qui est menacé par la construction d'une route, l'accroissement du nombre de visiteurs, le manque de mesures préventives contre les catastrophes naturelles et une mauvaise gouvernance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager