En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Six pays en développement vont participer au nouveau Programme d'investissement pour la forêt

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Six pays en développement (Brésil, République démocratique du Congo, Inde, Maroc, Népal et Roumanie) vont se joindre à l'Australie, le Danemark, la Norvège, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour participer au nouveau Programme d'investissement pour la forêt (FIP) créé sous l'égide du Fonds d'investissement du Climat des Banques multilatérales de développement, a annoncé le 20 octobre la Banque Mondiale dans un communiqué.

L'Australie, le Danemark, la Norvège, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis se sont déjà engagés à contribuer pour près de 350 millions de dollars au FIP destiné à combattre le changement climatique en luttant contre la déforestation, responsable de 20% des émissions mondiales des gaz à effet de serre.

Le Programme d'investissement pour la forêt (FIP) a pour objectif ''d'expérimenter des investissements à valeur démonstrative en vue d'appuyer les efforts déployés par les pays en développement pour réduire les émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts tout en exploitant les possibilités qui s'offrent d'aider les pays à s'adapter aux effets du changement climatique sur les forêts et de promouvoir les divers avantages liés à la conservation de la biodiversité et à l'amélioration des moyens d'existence des populations rurales'', a expliqué la Banque Mondiale.

''Ce nouveau programme va fournir les investissements de départ nécessaires aux pays en développement et aux communautés dépendantes de la forêt pour les aider à bénéficier des gains financiers engendrés par une gestion durable des forêts'', a déclaré dans un communiqué Eduardo Saboia, qui a représenté le Brésil dans une série de réunion destinés à concevoir le FIP.

L'organisme gouvernant le FIP doit se réunir pour la première fois le 29 octobre à Washington afin de commencer la mise en oeuvre de ce programme dont le choix des critères de sélection des pays et régions pilotes.

Réactions1 réaction à cet article

 
Préservation de la nature et des populations

En espérant que le FIP ne soit pas un faire-valoir dans la lutte pour le préservation des forêts... Quid des populations locales dont certaines vivent en harmonie avec la nature depuis des siècles et qui sont contraintes de se déplacer dans les bidonvilles?

thomascalmet | 24 novembre 2009 à 11h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager