En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

PCB : pas d'allégement de la surveillance du site Aprochim

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

La surveillance de l'usine Aprochim à Grez-en-Bouère (Mayenne) se poursuivra sans modification : le tribunal administratif de Nantes a suspendu en référé, lundi 29 septembre, l'exécution du dernier arrêté préfectoral de surveillance allégée, selon l'AFP.

L'arrêté en question proposait notamment d'autoriser une augmentation du rythme de production de l'usine et l'arrêt de la surveillance des herbages voisins durant la période hivernale en raison des résultats à la baisse des mesures de la pollution, selon l'AFP.

"L'exécution de l'arrêté du préfet de la Mayenne en date du 28 juillet 2014, est suspendue jusqu'à ce qu'il soit statué sur la légalité de ladite décision", précise le juge des référés dans son ordonnance en date du 29 septembre, selon l'AFP.

L'usine spécialisée dans la décontamination et le retraitement des transformateurs électriques fait l'objet de contrôles depuis la découverte d'une contamination aux PCB en 2011. Une information judiciaire pour mise en danger de la vie d'autrui et pollution a été ouverte par le procureur de Laval, le 14 décembre 2011.

"Le suivi des herbages est le meilleur indicateur de l'évolution de la pollution", a expliqué dans un communiqué Roger Godefroy, coprésident de la Fédération pour l'environnement de la Mayenne, l'une des trois organisations à avoir contesté l'arrêté en référé devant le tribunal administratif. "Une telle suppression n'a aucun sens et entraine un risque de pollution indétectable pendant l'hiver".

Lors du Conseil de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) du 23 octobre prochain, un arrêté de prescriptions complémentaires, qui inclut les mesures sur l'herbe, pendant l'année entière, devrait être proposé conformément à la demande du tribunal administratif, précise un communiqué du préfet de la Mayenne, Philippe Vignes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager