En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

PCB dans les fleuves : les recherches du pôle Axelera entrent dans le vif du sujet

Eau  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Lancé en décembre 2008 dans le cadre du plan d'action de l'Etat, le programme de recherche sur les polychlorobiphényles (PCB) mené par le pôle de compétitivité Axelera va entrer dans le vif du sujet. ''L'état de l'art est terminé, nous nous sommes mis d'accord sur les protocoles d'analyse, les prélèvements ont été réalisés, les recherches à proprement parlé vont donc débuter en laboratoire'', précise Pascal Dauthuille, chef du projet chez Suez-Environnement.

Ce programme de 40 mois a pour but de mettre au point un outil d'aide à la décision à destination des collectivités confrontées à une pollution par les PCB. ''L'objectif est d'orienter les décisionnaires vers des filières de traitement en fonction des concentrations en polluants et des conditions locales'', explique Pascal Dauthuille. Le groupe de recherche va donc identifier les techniques de traitement applicables à ce type de polluant et en développer de nouvelles. Plusieurs voies sont explorées : traitement in situ ou après dragage, confinement, traitement thermique, biologique ou par adsorption… mais seules celles acceptables économiquement seront proposées dans l'outil d'aide à la décision. ''On a promis d'étudier 5 procédés de traitement et 7 filières de prise en charge'', confirme Pascal Dauthuille.

Pour mettre au point cet outil, les équipes vont travailler sur des pollutions prélevées sur les sites les plus sensibles détectés sur le territoire français suite à la campagne nationale de mesure. ''Nous avons prélevé plusieurs dizaines de kilos de sédiment dont la concentration en PCB est supérieure à 500 µg/kg'', précise Pascal Dauthuille.

La phase semi-industrielle du projet devrait commencer fin 2010-début 2011. De nouveaux prélèvements de sédiments de l'ordre de plusieurs centaines de kilos seront donc nécessaires. En attendant, le comité de pilotage du plan national pourrait se réunir en février prochain pour faire le point sur la situation.

Réactions1 réaction à cet article

 
Alternative

Peut-être pourrait-on parallèlement, penser à NE PAS déverser de PCB ? Le coût de la dépollution est énorme, quel serait le coût de la prévention ?

Reza | 08 janvier 2010 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager