En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Huitième suspension pour le péage de transit !

Transport  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Les fédérations FNTR, TLF, Unostra et CSD n'auront même pas eu l'occasion de manifester comme prévu le 13 octobre prochain, le ministère de l'Ecologie vient d'annoncer la suspension "sine die" de la mise en place du péage de transit, la nouvelle version de l'éco-taxe poids-lourds.

La ministre Ségolène Royal, et le secrétaire d'état chargé des transports Alain Vidalies, ont reçu les responsables des fédérations professionnelles de transport routier. Ces derniers ont su les convaincre "des difficultés de mise en œuvre de l'écotaxe, y compris dans la phase d'expérimentation" et de "la nécessité de clarifier les sources de financement de l'usage des infrastructures pour aboutir à un système clair et juste".

Outre la suspension, le gouvernement a décidé de créer un groupe de travail de "co-construction d'une solution". Rappelons qu'à l'origine, l'éco-taxe poids-lourds visait à faire payer aux utilisateurs de la route les frais engendrés pour les nuisances provoquées : bruit, pollution, usure de la chaussée. La "co-solution", si co-solution il y a, maintiendra-t-elle cet objectif ? Réussira-t-elle à dégager suffisamment d'argent pour financer l'Agence de financement des infrastructures de France (Afitf) ? La taxe poids lourds aurait pu rapporter 1,24 milliard d'euros par an à l'Etat, dont 760 millions de recettes nettes pour l'Afitf et 160 millions pour les collectivités.

Ce groupe de travail se mettra en place, la semaine prochaine, avec toutes les parties prenantes. Le gouvernement prévoit aussi d'intensifier la recherche de solutions sur la situation économique et sociale globale du transport routier français, notamment le chantier de la compétitivité, "pour permettre au secteur de préserver ses entreprises et ses emplois".

Réactions8 réactions à cet article

 

Segolène Royal reine de la lâcheté....

jms | 09 octobre 2014 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

« La taxe poids lourds aurait pu rapporter 1,24 milliard d'euros par an à l'Etat, dont 760 millions de recettes nettes pour l'Afitf et 160 millions pour les collectivités » ?

Et la différence ?

Plus généralement, veut-on vraiment rendre la France compétitive ? Cette suspension est une sage décision.

Wackes Seppi | 09 octobre 2014 à 14h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est hallucinant.

Soit ces péages sont un projet qui ont été effectivement mal conçus / mal discutés dès le départ et le gouvernement est incapable de faire évoluer le projet

Soit nous avons un terrible aveu de faiblesse du gouvernement

Je ne sais pas quelle possibilité est la pire...

Marc67 | 09 octobre 2014 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A l'origine l'Agence AFTIF recevait ses fonds grâce aus péages des autoroutes qui appaartenaient à l'Etat. Tout fonctionnait bien et personne ne protestait. L'Etat à BRADE notre réseau d'autoroutes a des société privées et il s'est interditt de continuer a prélever l'argent pour alimenter l'AFTIF. C'est alors que l'écotaxe entre en scène. L'état concède a une société ITALIENNE d'Autoroutes (!) la mise en place des dispositifs ecotaxe et ensuite la collecte des fonds moyennant une considérable retribution a la société ECOMOUV crée pour l'occasion.
LE système est d'une extraodinaire complexité, ils connaitra des difficultés de mise au point technique. L'ETAT prévoit de TAXER TOUS LES CAMIONS DE plus de 3,5T. Sans réaliser les conséquences evidentes et prévisibles. (Cela concerne combien de personnes en France? A-t-on aujourdh'hui une solution de rechange pour ne PLUS utiliser de camions? Bien sûr que non.) Ce sont les transports longues distances qui peuvent être intermodaux.La dessus les collectivités locales obtiennent qu'une partie des taxes servent a financer les transports en communs au nom d'une idée qui voudrait que le transport de marchandises finance le transport des personnes. Idée totalement absurde.
Voici les ingrédients d'un fiasco exemplaire....

ami9327 | 09 octobre 2014 à 18h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

1 milliard d'euros partis en fumée...

JCC | 09 octobre 2014 à 20h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand on y pense, lorsque l'on fait du ferroutage, les utilisateurs payent et contribuent financièrement à l'entretien et au développement des infrastructures. Pour la route c'est l'inverse, les camions ne contribuent pas, alors qu'ils causent une usure prématurée des routes, au final ce sont tous les contribuables qui payent. C'est un des éléments qui freine le développement du ferroutage en France.
Je ne pense pas qu'il faille se réjouir de l'abandon du payage de transit.

RomainS | 09 octobre 2014 à 22h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Suspension de l’écotaxe: un cadeau de 3 Md€ aux transporteurs
-Quid du financement des transports alternatifs?
-Quid du principe pollueur-payeur ?
-Couts de la destruction des portiques bretons 15m€!
-dédommagement ecomouv 800 m€
-avantages fiscaux aux transporteurs routier plus de 600m€(taxe à l'essieu)!
-Usure des routes ( autorisation des 44tonnes et( en plus) avec seulement 5 essieux(taxe allégée)
-Allégement du prix du gasoil (prix sous la moyenne communautaire)
-pollution atmosphérique,dangerosité, encombrement (bouchon)!!
-300 suppression d'emploi chez Ecomouv et des130 douaniers affectés au projet, super en temps de crise!!!
Bref une fois de plus un gouvernement de minables incapable de faire face aux différents lobbys, en Allemagne et en Suisse l'écotaxe fonctionne parfaitement et le transport routier(différent) qui a su s'adapter est florissant

lio | 11 octobre 2014 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Non, on ne peut pas se réjouir, nous qui sommes tous les jours bloqués dans les bouchons sur l'A35 par des poids lourds étrangers qui ne font que passer! En plus ,quel paradoxe, être Ministre de l'Environnement et en même temps, ne pas taxer les vrais pollueurs poids lourds sur des Kms!
On attend les manifs des usagers quotidiens pour aller travailler!

arthur | 12 octobre 2014 à 15h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager