Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Chalutage dans les aires marines protégées : les eurodéputés esquivent le débat

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Faut-il interdire la pêche par des chaluts de fond dans les aires marines protégées (AMP) ? C'est la position que souhaitait porter l'eurodéputée écologiste Caroline Roose devant le Parlement européen réuni en session plénière, le 3 mai, à Strasbourg, dans le cadre de l'adoption d'un rapport d'initiative sur l'économie bleue.

« Aujourd'hui, moins de 1 % des eaux de l'UE sont effectivement protégées contre les méthodes de pêche destructrices telles que le chalutage de fond. La situation désastreuse des AMP européennes est en contradiction avec les normes de protection marine établies par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui stipulent clairement qu'aucune pêche destructrice ni aucune activité d'extraction industrielle ne doivent être autorisées dans une aire marine protégée », explique l'association Bloom, qui soutenait cette interdiction.

Mais le débat sur cette question n'a pu avoir lieu. La faute, selon l'association, à un amendement « anti-écologique » déposé par l'eurodéputé Renaissance Pierre Karleskind, président de la commission pêche, qui a fait tomber celui de Caroline Roose. À la suite d'une mobilisation citoyenne lancée par Bloom, la semaine précédant le vote, M. Karleskind avait annoncé une réécriture de son amendement qui ne proposait qu'une interdiction limitée des pratiques de pêche néfastes pour la biodiversité. Mais c'est pourtant l'amendement originel qui a été finalement adopté.

Le président Renaissance de la commission environnement, Pascal Canfin, avait rédigé un amendement de compromis, estimant qu'une interdiction du chalutage de fond dans l'ensemble des aires marines protégées n'avait aucun chance d'être adoptée. Mais il ne l'a finalement pas déposé après avoir constaté qu'il n'aurait pas de majorité. « Cet amendement (…) a fait face à une double opposition, celle du lobby de la pêche industrielle, en particulier Europêche (…), qui a toujours du mal à concevoir que, s'il n'y a plus de poissons, il n'y a plus de pêcheurs, et, de l'autre, d'écologistes qui se drapent dans une radicalité qui ne déclenche aucun chemin de transformation concret », explique M. Canfin.

L'association Bloom dénonce cette « médiocrité décisionnelle », mais ne s'estime pas battue pour autant. « Ce résultat de vote non juridiquement contraignant ne devrait pas empêcher la Commission européenne de prendre des mesures urgentes pour préserver l'environnement marin », estime l'ONG. « Seules des AMP efficaces et réellement protégées peuvent permettre à l'UE de tenir ses engagements ambitieux en matière de biodiversité et de climat », avertit Bloom.

Réactions7 réactions à cet article

 

Pascal Canfin... qui se pavane en France avec une étiquette écolo', qui à l'Europe grenouille comme tous les autres. Révulsant.
Bonne chance à Bloom, et courage dans les vents contraires...

dmg | 05 mai 2022 à 13h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il eut été bon de préciser que le groupe Renaissance (du productivisme?) est le groupe des macronistes français et libéraux européens et intéressant de savoir par quels autres groupes politiques au PE cet amendement de forfaiture a été adopté (même si on s'en doute un peu: conservateurs de droite, nationalistes)....

BIB57 | 05 mai 2022 à 17h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En dehors d'être la courroie de transmission de lobbies concourant activement à l'épuisement des ressources de la planète, à quoi servent concrètement nombre d'élus ?

Pégase | 10 mai 2022 à 17h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les "libéraux" ici pourfendus ont pourtant soutenu les revenus à fonds quasiment perdus depuis la crise COVID. Nombre de leurs contempteurs devraient les en remercier.
Macron est autant libéral que je suis petit rat de l'opéra...
Par contre, l'union des écolos avec le dictateur Mélenchon est une dérive fascisante et totalitaire absolument effrayante !
Non à l'écologisme politique et vive l'écologie libre vivante qui traverse tout le spectre politique !

Albatros | 11 mai 2022 à 13h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les libéraux, qui pourfendent l'Etat en temps normal, ont toujours été le chercher lors des grandes crises, en application du principe bien connu "privatisation des profits vs socialisation des pertes".
Quant à la qualification de Mélenchon de fasciste et totalitaire, lui qui n'est qu'un social-démocrate autoritaire, elle suffit à discréditer son auteur!

BIB57 | 12 mai 2022 à 12h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour BIB57. J'ai peur que votre champion Mélenchon ne nous réserve le sort du Vénézuela car j'ai écouté ses discours pro-Chavez puis pro-Poutine notamment. Un "social-démocrate autoritaire" est pour moi un dictateur et la France n'en a pas besoin, pas plus que d'un social-nationalisme prôné par l'autre extrême qui le rejoint largement.
En l'occurrence, la social-démocratie, c'est le gouvernement actuel qui la met en place avec les soutiens publics à l'activité qui n'ont pas profité uniquement aux "libéraux" que vous pourfendez.
Ouvrez les yeux, s'il vous plaît.
L'écologie oui, l'écologisme non.
Et je répète que je ne suis pas le patron de Bayer...
Courage à ceux qui bossent et aussi dans le privé !

Albatros | 12 mai 2022 à 16h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Albatros
Pour vous, contester le jugement caricatural que vous faites d'un homme politique vous classe automatiquement parmi ses "champions", ce qui traduit une vision binaire plus proche du fascisme que ce que vous dénoncez!
Quant à la social démocratie qui, je le rappelle, vise à lutter contre le capitalisme par la réforme et non par la révolution, elle a peu à voir avec le social libéralisme de MACRON (que je ne qualifierai donc pas d'ultra-libéral contrairement à Mélanchon).
En conclusion, avant de jouer les oculistes, ouvrez vos propres yeux!

BIB57 | 13 mai 2022 à 12h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

VALORMAX BA : une gamme de matériels pour la valorisation de biomasse NOREMAT