En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mer Baltique : nouveau plan européen de gestion durable des stocks de pêche

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Dans le cadre de la politique commune de la pêche (PCP) entrée en vigueur en janvier 2014, la Commission européenne a présenté le 6 octobre sa proposition de plan de gestion pluriannuel des pêches pour la mer Baltique qui s'applique aux stocks de cabillaud, de hareng et de sprat. "Ce plan, premier véritable plan de gestion des pêches mixtes", remplace le plan de gestion en vigueur pour les deux stocks de cabillaud de la Baltique, a souligné la Commission européenne.

"[Il] confère des compétences aux acteurs régionaux et, en favorisant une planification à long terme plutôt qu'annuelle, ce plan contribuera à assurer la viabilité de nos stocks dans la mer Baltique et à offrir une source fiable de revenus aux pêcheurs", a expliqué Maria Damanaki, commissaire européenne chargée de la pêche dans un communiqué.

Ce plan pluriannuel tient compte des "particularités" des différentes pêcheries et favorise la coopération régionale entre les Etats membres. Il se base sur les données scientifiques "les plus à jour en ce qui concerne les interactions dans et entre les stocks et avec d'autres éléments de l'écosystème et de l'environnement".

Conformément à la PCP, le plan prévoit une obligation de débarquer toutes les captures de cabillaud, de hareng, de sprat et de plie provenant des stocks de cabillaud, de hareng et de sprat de la mer Baltique "sauf dans les cas où il existe des preuves de taux de survie élevés". La réforme de la pêche prévoit de limiter à 5% d'ici 2017 la quantité de poissons, non commercialisables, pouvant être rejetés par dessus-bord (trop petits, abîmés ou hors quotas).

"La mise en œuvre de la nouvelle politique de la pêche est bien engagée et je suis impatiente de voir les plans relatifs aux autres bassins maritimes", a déclaré Mme Damanaki.

La Commission européenne a proposé le 3 septembre dernier d'augmenter en moyenne de 31% les quotas de pêche pour 4 stocks de hareng en 2015 en mer Baltique. En revanche, des diminutions des quotas sont envisagées pour le stock de cabillaud occidental (– 48%), le sprat (– 17%) et deux stocks de saumon (– 15%).

Réactions1 réaction à cet article

 

très bonne initiative
il est indispensable un accord de tout les pays de la région
pour protégé efficacement la ressource halieutique
dans c'est accord globale
il serait souhaitable
d’organisé le nettoyage de toutes les munitions
de la seconde guerre mondiale
ainsi que les vieux fut toxiques
mais aussi déchets et vieux filets de péché abandonnè
il serait bien utile de faire des aires marin protégé
le tout peut être financè par l'onu

laurent et pascal | 07 octobre 2014 à 16h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager