En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

EPR de Penly : le report de l'enquête publique ne signifie pas un arrêt du processus

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Mardi 31 mai, Eric Besson, ministre de l'Energie, assurait dans un entretien accordé au quotidien Libération qu'"il n'y aura aucun moratoire" sur le chantier de l'EPR de Flamanville et le projet d'EPR de Penly, précisant que les travaux "se poursuivent normalement."

Cependant, le jour même, le président de la Commission locale d'information (CLI) des centrales de Penly et Paluel, le conseiller général socialiste de Seine-Maritime Serge Boulanger, annonçait le report de l'ouverture de l'enquête publique.

"Nous avons eu aujourd'hui une réunion technique, au cours de laquelle a été confirmé le report de l'ouverture de l'enquête publique sur l'EPR" prévue initialement pour le 1er juin, a-t-il indiqué à l'AFP, précisant qu'elle "est repoussée à un peu plus tard, très probablement à la rentrée, compte-tenu du fait qu'il n'est pas d'usage de lancer des enquêtes publiques pendant l'été."

Fukushima en arrière-plan

Au-delà du calendrier, Serge Boulanger juge "que le report [paraît] une décision raisonnable et sage, compte tenu de la catastrophe survenue dans la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, et de l'audit prévu des centrales nucléaires françaises", rapporte l'agence de presse.

Un discours qui relance les rumeurs selon lesquelles le projet de Penly serait actuellement au point mort. Début mai Christophe de Margerie, le PDG de Total, avait estimé dans le magazine Challenges que la réflexion sur ce projet était stoppée. Total détient une part de 8,33% dans le projet de Penly.

Ce matin, sur France Info, Eric Besson a réaffirmé que le report annoncé par le président de la CLI ne signifiait pas l'"arrêt du processus d'enquête publique à Penly", rappelant la confirmation de la stratégie nucléaire par le président de la République.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…