Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Conflits sur les usages de l'eau : comment améliorer le partage

La mission d'information sur la gestion des conflits d'usage en situation de pénurie d'eau s'est penchée sur l'émergence des crispations. Pour les éviter, elle préconise un meilleur suivi et une gouvernance de l'eau adaptée.

Eau  |    |  Dorothée Laperche
Conflits sur les usages de l'eau : comment améliorer le partage

« Pour bien partager la ressource, il est nécessaire de bien compter », a assuré Frédérique Tuffnell, députée de Charente-Maritime du Groupe Écologie Démocratie Solidarité lors de la présentation à la presse du Article publié le 05 juin 2020

Réactions4 réactions à cet article

 

Un recul des points d'eau: quand cessera t-on de faire un pas en avant et deux pas en arrière dans ce pays? L'évolution de la définition d'un point d'eau n'aurait dû évoluer que vers plus de protection.A qui profite le crime ? Toujours aux mêmes . Sinon,les mesures vont dans le bon sens , il serait même très urgent de faire comprendre aux maires que les parkings tout béton sont désormais hors d'actualité, j'ai vu au cours de l'année 2019 disparaître 4 espaces verts de centres-villes sous des chapes de béton.C'est triste et stupide : à se demander ce que les maires comprennent aux problèmes environnementaux : pas grand chose pour ceux qui adhèrent à certains partis politiques...Ou plutôt disons qu'ils n'ont pas envie de comprendre.

gaïa94 | 14 juin 2020 à 19h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@gaïa94 : vous touchez du doigt un ressort essentiel de l'immobilisme quand vous dites "qu'ils n'ont pas envie de comprendre". Déni, cynisme et allergie atavique à l'écologie (tant elle remet en cause des fondamentaux si producteurs d'avantages personnels) en sont d'autres et la liste est fortement susceptible d'être allongée !

Pégase | 16 juin 2020 à 10h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui Pégase, les fondamentaux producteurs d'avantages personnels sont bien là quand on se fait élire par des promoteurs ou des bétonneurs qui vous financent votre campagne et vous suivent dans vos prospections, avant les élections, pour savoir s'ils misent sur le bon cheval.La notion de bien être de la population est une nébuleuse exploitée pour obtenir les votes: on prononce alors le discours que l'électeur veut entendre, puis une fois élu ,tout est oublié, les massacreurs sortis du bois entrent en scène.Et les promotions de carrière de l'élu prennent toute leur ampleur.Que valent alors les préconisations , les requêtes, SCoT, SAGE et autres mises en garde des services environnementaux ? Rien.C'est du vécu!

gaïa94 | 16 juin 2020 à 15h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il n'y aurait pas de conflits d'usage si tout le monde avait le bon sens d'exploiter la pluie et donc de faire des réserves l'hiver pour végétaliser l'été !
en France la consommation d'eau (potable agricole et industrie) représente 2.5% des pluies annuelles quand un écosystème forestier en retient 70% pour entretenir le cycle et climatiser !
Adoptons l'intelligence des arbres pour rétablir le climat ... et vite ça chauffe déjà !
ce sont les continents qui ont besoin d'eau douce, pas les mers !

laurent | 22 juin 2020 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

SePem® 100/150 : prélocalisateurs de fuites pour réseau d\'eau potable SEWERIN