En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Risque environnemental : la perception des entreprises

Le risque environnemental constitue une problématique que les entreprises ne peuvent plus négliger. Pourtant aujourd'hui, celles-ci, souvent par méconnaissance des règles, ont des difficultés à intégrer cette notion dans leur gestion quotidienne.

Risques  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Impacts financiers, déficit d'image, pertes de marché, boycott des produits… Les risques environnementaux et leurs conséquences ne peuvent plus être négligés aujourd'hui par les entreprises. Si celles-ci intègrent davantage aujourd'hui cette notion dans leur gestion, ce n'est pas forcément par sensibilité pour la protection de l'environnement. Les conséquences d'un risque environnemental avéré peuvent surtout fragiliser la pérennité des entreprises. Pourtant, si les entreprises ont intégré les problématiques de risque financier ou social depuis longtemps, elles ont aujourd'hui des difficultés à appréhender le risque environnemental. Selon une étude réalisée auprès de 320 dirigeants du monde entier par l'Economist intelligence unit en mars 2008, 35 % des personnes interrogées évoquent une méconnaissance de l'impact des responsabilités environnementales et 34 % déclarent que le manque d'harmonisation réglementaire au niveau international est le principal problème.
Si de grands sinistres industriels (Seveso, Bhopal…) ont entraîné une prise de conscience des risques environnementaux, le chemin qu'il reste à parcourir est encore long… La notion du risque est en effet particulièrement difficile à appréhender. Si elle relève d'une composante objective, celle de la probabilité et de la gravité d'un dommage, elle comporte également une composante subjective, culturelle, dans la perception du risque et de son acceptabilité.

Appréhender les risques environnementaux

La principale difficulté rencontrée par les entreprises se situe en amont, lors de l'identification des risques environnementaux. Où se situent les risques ? Quels dommages les activités de l'entreprise peuvent-elles causer sur le site de production et même au-delà ? Si certains risques sont appréhendés assez facilement car directement liés à l'activité de l'entreprise, certaines responsabilités, liés à de nouvelles réglementations ou au développement de nouveaux produits, peuvent apparaître. L'exemple du développement de nouvelles technologies, dont les risques ne sont pas forcément connus, illustrent parfaitement la problématique (téléphones portables, nanotechnologies, nouveaux matériaux…). L'accélération de l'innovation produit fait apparaître de nouvelles vulnérabilités susceptibles de présenter des risques, note Claire Tutenuit, délégué général de l'association Entreprises pour l'environnement (Epe).

De nouveaux champs d'études sont nécessaires. Il s'agit de parvenir à un juste équilibre entre développement et prudence. Ou comment ne pas entraver la liberté d'entreprendre tout en limitant les risques…
Une fois le risque identifié, il s'agit de l'apprécier : quelle est sa gravité potentielle mais surtout quelle est la probabilité qu'un tel événement se produise ? Cette étape est importante pour pouvoir hiérarchiser les différents risques mais difficile à appréhender. Quelles sont les limites au champ d'investigation ? Jusqu'où peut-on appréhender le risque ? Cela implique que les entreprises se situent dans une nouvelle temporalité, éloignée de la tentation court-termiste propre au secteur économique, et dans une nouvelle échelle spatiale. Les entreprises doivent regarder au-delà de leur propre site et s'interroger sur les impacts indirects de leur activité. La gestion du risque environnemental implique une nouvelle approche. La zone de risque ne se limite plus à l'entreprise et à son environnement direct. Les entreprises doivent prendre en compte un périmètre plus large qui impliquent de nouvelles parties prenantes, plus diffuses et plus éloignées. La pollution au PCB est un bon exemple des ces nouvelles problématiques, explique Claire Tutenuit. De nouvelles échelles de temps doivent être également considérées. Par exemple, les conséquences de l'enfouissement des déchets nucléaires ou du captage et du stockage de carbone se révéleront à long terme…

Réduire les risques et les couvrir financièrement

Une fois les risques environnementaux identifiés et hiérarchisés, les entreprises doivent prendre des mesures pour les réduire. Cela passe par des mesures de prévention, de surveillance, de formation du personnel… Si dans les grandes groupes, la gestion des risques est confiée à un Risk manager, les entreprises de petite taille ont moins conscience de l'enjeu des risques environnementaux et de leur responsabilité. Le suivi de la réglementation environnementale et de ses évolutions peut s'avérer complexe. Là aussi, les grands groupes sont mieux armés pour assurer une veille réglementaire que les PME / PMI.
Si l'objectif premier de la gestion du risque environnemental est de réduire la probabilité d'une catastrophe, beaucoup d'entreprises sont tentées de peser le coût et les bénéfices de la réduction des risques. A court terme, cela se traduit rarement par une baisse directe du risque environnemental. Les entreprises contractent plutôt des assurances pour couvrir financièrement les aléas.

Réactions1 réaction à cet article

 
Risque environnemental : la perception des entrepr

l'article est assez intéressant et il donne une ouverture a d'autres études. Il serait par exemple nécessaire d'étudier l'incidence que la taille d'une entreprise peut avoir sur le degré de perception du risque dans la perspective environnemental.;

naobajo | 18 juin 2010 à 15h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager