En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pressings : les alternatives au perchloroéthylène, un choix bien difficile

Risques  |    |  Morgan BrisacActu-Environnement.com

Les principales technologies de nettoyage alternatives au perchloroéthylène ont toutes des inconvénients dont certains sont très significatifs. C'est ce que révèlent les premiers résultats de l'étude menée depuis 2010 par le CTTN-IREN, l'institut de Recherche sur l'Entretien et le Nettoyage.

Comme le préconisait l'Anses dans son avis de novembre 2012, le CTTN-IREN a pris en compte d'autres paramètres dans son analyse : les machines et leur fabrication, la production et la consommation spécifique à l'activité de nettoyage (solvant, additifs, produits détergents), la consommation d'eau et d'énergie, le transport, les rejets ou encore la production de déchets et leur traitement.

L'étude, très attendue par les professionnels, s'est intéressée plus particulièrement au D5 (silicones), aux hydrocarbures (appelés KWL ou HCS) et au nettoyage à l'eau. Aucune "technologie miracle" ne s'est distinguée : alors que la production du D5 (Décaméthylcylopentasiloxane) nécessite plusieurs procédés chimiques successifs et requiert une grosse quantité d'énergie, le nettoyage à l'eau apparait comme le procédé le plus écologique de tous mais son efficacité est limitée…

Le choix des professionnels reste donc difficile en raison des incertitudes qui planent toujours sur les alternatives proposées, globalement moins efficaces et plus onéreuses que le perchloroéthylène, qui pourrait être interdit progressivement de 2014 à 2022 selon les installations.

Réactions5 réactions à cet article

 

Au lieu d'utiliser du Perchlor, utilisons du monochlore, comme l'Eau de Javel ,CLONA, en attendant de trouver un autre par les Chimistes ,toujours pleins de bonnes Idées.

arthurr | 16 juillet 2013 à 13h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pourquoi vous n'abordez pas les trois explosions de machines et du risques non maîtrisé Atex. Le ministere de l'environement a officialisé seulement une explosion à Portet sur Garonne.Et l'arrêté du 5 décembre 2012 instaure de nouveaux dangers non maitrisés. Par ailleurs, le D5 est sans odeur mais contamine par la silice.

PREVRISQUES 2345 ACTUALITés | 17 juillet 2013 à 00h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est curieux que l'amélioration du captage des vapeurs de perchloréthylène avec des pièges cryogéniques (Azote liquide) n'aie pas été devellopé. D'autant plus que les solutions alternatives n'apportent aucune amélioration en termes des résultats, sécurité. La solution serait sans doute de conserver le perchloréthylène tout en employant de meileurs moyens d'arrêter les émanations.

ami9327 | 17 juillet 2013 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

je veux partir en retraite et je perds tous les bénéfices
du travail que j'ai accompli

non salariée pour avoir du payer mon matériel je pars avec 318€

qui dit mieux?? Etant en plus inscrite en chambre des métiers comme conjoint collaborateur.
Le beau travail et les bons conseils !!!
tout cela doit disparaitre et mettre des gens de la partie . a quand va -t-on nous laisser travailler tranquille ?? POUR DES CHERCHEURS DE RENTES ( cancer chez les voisins !!! ) QU'ils aurait peut-être quand même !!!

mamjo | 19 août 2013 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

vous n'avez trouvé aucune alternative au perchlo ( notamment sur les taches de gras
On voit revenir des couvertures pure laine en forme de tapis et oui!! et des robes de soirées détruites. Une fois passé à l'aqua les taches sont stabilisées et le vêtement détérioré. On nous casse la tête toujours et encore!!!
les pressings existent depuis fort longtemps et ce n'est que maintenant que les autorités s'aperçoivent de problèmes qui devaient être bien pire avant mais les gens sont de plus en plus procéduriers et de plus en plus exigeants avec des vêtements de moins en moins de bonne qualités. Les teinturiers ne sont pas des magiciens ni des " riches "
tous les mois des pressings disparaissent et bonjour le jour où ce sera une centrale de nettoyage qui gouvernera . Vers qui le client se retournera-t-il?
vous chercher par tous les moyens a faire disparaître le petit commerce et bien continuer!!!. Moi je ferme il y a un seul pressing à 45 km comment feront les personnes âgées ou sans moyen de transport?? Les couettes et les vêtements sont déjà de plus en plus sales ; bonjour l'hygiène en France pays ou on détruit tous les emplois
pays du gaspillage . Bien avec l'argent des autres on fait tourner le monde .
Les stages allez vous savez tous que l'on y apprend ce que l'on sait déjà et de toute façon si vous savez pas c'est que vous lisez pas les journaux on a tous les mois une brochure de mise au courant Il faut arrêter . STOP AU GASPILLAGE . C'est nous les portefeuils .

mam'jo | 19 août 2013 à 18h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…