En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Saint Charles Solaire annonce la construction de la ''plus grande centrale photovoltaïque'' à Perpignan

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La société Saint Charles Solaire a annoncé le 11 février qu'elle allait débuter, en mai prochain, la construction à Perpignan de la plus importante centrale solaire photovoltaïque au monde.

Cette centrale solaire photovoltaïque sera intégrée sur l'ensemble des toitures des entrepôts de Saint Charles International, plateforme européenne de distribution, de transport et de logistique de fruits et légumes.

La centrale, d'une puissance installée de 9 Mégawatts, représente environ 10% de la consommation de la ville de Perpignan, a précisé la société Saint Charles Solaire. Ce projet représente un investissement de 56.350.000 €. Il est développé et conçu par la société Solaire France et sera constitué d'une nouvelle couverture composé d'environ 95.000 tuiles solaires innovantes, a ajouté la société.

La mise en service de la centrale solaire est prévue pour début 2010.

La société Saint Charles Solaire est détenue par Akuo Energy (53%), la Caisse des Dépôts (22%), Solaire France International (15%), Solaire France (5%) et le Pool Centrale Solaire Saint Charles International (5%).

Réactions7 réactions à cet article

 
Problème d'ordre de grandeur

On retrouve bien souvent des problèmes flagrants d'ordre de grandeur dans ces articles, c'est dommage.
9MW, ça ne peut pas représenter 10% de la consommation de Perpignan.

En ordre de grandeur, Perpignan, 120 000 habitants, 0,2% de la population française, doit consommer environ 0,2% des 500TWh électriques consommés par an en France, soit 1TWh.

Pour produire 10% de cette quantité d'électricité à partir de panneaux photovoltaiques, il faut environ 100MW, soit 10 fois plus que les travaux prévus.
Cette centrale photovoltaïque couvrera donc 1% de la consommation d'électricité de la ville, et non 10%.

Ceci dit, couvrir 10% ne serait pas la mer à boire : il faudrait pour cela couvrir un terrain d'une surface d'environ 1km2.

Si on estime que les toits de Perpignan représentent 0,2% de la surface totale des toits disponibles en France (11 500km2), on peut estimer leur surface à 23km2.
Couvrir moins de la moitié des toits de Perpignan (le côté sud tant qu'on y est de panneaux solaires permettrait donc de couvrir tous les besoins de la ville en électricité..

Evidemment, la production n'ayant lieu que le jour, des petits problèmes d'adéquation production/demande surviendraient, mais c'est une autre histoire.

alix24fr | 11 février 2009 à 22h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Problème d'ordre de grandeur

Merci pour cette explication claire, voire lumineuse ! es-tu aussi calée sur le coût global environnemental d'une installation comme celle de Perpignan ?
Merci d'avance,

botanion

botanion | 12 février 2009 à 08h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Petite question sur ce calcul

SVP, pourriez-vous détailler comment vous passez de 1 TWh/an à 10*100 MW ?
Je trouve votre calcul très intéressant, et vous avez entièrement raison sur le fait de vous méfier des données présentées dans l'article, mais je ne comprends pas tout...
Merci d'avance

Christine | 12 février 2009 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Petite question sur ce calcul

J'ai effectivement sauté une petite étape :
On considère généralement, sous nos latitudes, qu'une capacité installée d'1kW de photovoltaïque conduit à la production d'environ 1000kWh par an, ce qui revient à dire que la production de l'installation en un an est équivalente à ce qu'elle produirait en 1000h à pleine puissance.
C'est pour ça qu'on parle de "puissance crête" quand on évoque la puissance de ce type d'installation, il ne faut surtout pas croire qu'une installation de 9MW produira 9MW toute l'année (elle ne les produira déjà pas, pour des raisons évidentes, au moins 12h par jour...).

De la même manière, 1kW installé d'éolien produira environ 2000kWh par an (en fonction de l'intensité du vent là où elle est construite), et 1kW de nucléaire produira environ 8000kWh par an.
Il ne faut donc pas penser que l'installation de 1000MW de photovoltaïque permettra de produire autant qu'une tranche de nucléaire (1000MW également), en fait, c'est 8 fois moins !

Donc, pour revenir au calcul, pour produire 1TWh/an = 1 000 000MWh /an, on a besoin de 1 000 000 / 1000 = 1000 MW, soit 100 fois ce qu'il est prévu d'installer à Perpignan.

alix24fr | 12 février 2009 à 14h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Problème d'ordre de grandeur

Non, je maîtrise moins ces aspects, mais j'ai lu qu'avec le développement du secteur, de nombreuses études sont en cours, en Allemagne surtout, pour réduire l'impact de ces installations sur l'écosystème du lieu où elles sont installées.

Autre aspect : le recyclage des panneaux en fin de vie (après une trentaine d'années), la filière se met en place, et la recyclabilité de ces matériels est assez bonne (au moins 80% en masse je crois).

Dernière chose à prendre absolument en compte, surtout dans le cadre d'études de type ACV (Analyse de Cycle de Vie) : l'énergie grise des panneaux PV (i.e. l'énergie nécessaire à la production de ces panneaux) n'est pas négligeable du tout : elle représente au moins 3 ans d'électricité produite par les panneaux, ce qui veut dire qu'ils ne commencent à avoir un bilan énergétique positif qu'après cette durée... qui n'est tout de même pas si longue au regard de leur durée de vie.

alix24fr | 12 février 2009 à 14h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Reflexion interessante mais...

la critique du calcul est tout à fait pertinente mais peut-on vraiment déduire que si la population d'un région est égale à X pour cent de la population du pays , sa consommation sera égale à X pour Cent de la consommation totale du pays ?
Surtout que l'effet de la température ambiante joue un rôle important dans la consommation d'électricité ( et inversement dans sa production dans le cas du photovoltaïque ) ainsi que la densité industrielle existante.
De la à dire que l'ensemble de votre raisonnement est faux, je ne le pense pas! Il est toujours bon de prendre du recul sur les chiffres.

Moi | 17 février 2009 à 16h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Problème d'ordre de grandeur

la critique du calcul est tout à fait pertinente mais peut-on vraiment déduire que si la population d'un région est égale à X pour cent de la population du pays , sa consommation sera égale à X pour Cent de la consommation totale du pays ?
Surtout que l'effet de la température ambiante joue un rôle important dans la consommation d'électricité ( et inversement dans sa production dans le cas du photovoltaïque ) ainsi que la densité industrielle existante.
De la à dire que l'ensemble de votre raisonnement est faux, je ne le pense pas! Il est toujours bon de prendre du recul sur les chiffres.

Moi | 17 février 2009 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager