Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Round up et cancer : la justice confirme en appel une condamnation de Monsanto

Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

La cour d'appel de San Francisco a confirmé, le 14 mai, la condamnation de Monsanto dans le procès l'opposant à un retraité ancien utilisateur de Round up, Edwin Hardeman. Celui-ci pointait du doigt le rôle du désherbant utilisé pendant 25 ans dans le développement de son cancer, un lymphome non hodgkinien diagnostiqué en 2015. La firme, rachetée en 2018 par Bayer, est donc condamnée à lui verser 25 millions de dollars de dommages et intérêts.

Edwin Hardeman est un des premiers plaignants à attaquer Monsanto. Mais depuis 2015, plusieurs milliers de procédures similaires auraient été lancées aux États-Unis contre le géant de l'agrochimie, a indiqué la cour d'appel dans son arrêt.

 

Réactions4 réactions à cet article

 

Selon la FNSEA, le glyphosate éviterait d'augmenter le taux de CO2 dans l'atmosphère, en supprimant un passage mécanisé pour éliminer la culture intermédiaire. Alors, comme ça, le glyphosate tomberait du ciel et ne rejetterait pas de Co2 aux stades de fabrication et de transport? Et parler de la prétendue économie de mécanisation que son usage permettrait envoie le débat dans une autre direction que celle de sa dangerosité. C'est ainsi que tous les Pangloss de la terre essayent de dévier les débats vers autre chose que leur réalité.

petite bête | 18 mai 2021 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pourtant ce sont les paysans eux-mêmes qui étaient complètement accros à cette methode de culture, Et utilisent encore les derniers stocks!

pemmore | 18 mai 2021 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comment espérer autre chose ?
Mais Monsanto peut compter sur le soutien de la présidente de la FNSEA!.....?Qui va ,sûrement, reprendre sa plume pour confirmer sa position de l'an passé ....., à moins que ....?

Bionature | 18 mai 2021 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Reste à voir quel jugement la justice américaine va réserver aux milliers d'autres plaignants. A coups de 25 m$ de dommages et intérêts, la rentabilité du produit miracle va s'évanouir.
@ petite bête : très exactement (une fois de plus). Le glyphosate est un produit toxique pour le vivant (c'est sa fonction première) mais il l'est également éminemment pour la santé du débat public et de la démocratie d'une certaine façon, tant le droit à la santé des riverains de cultures traitées avec ce produit est ostensiblement bafoué depuis bien trop longtemps. Le syndicat agricole majoritaire en fait son cheval de bataille car son édifice politico-industriel repose largement sur son utilisation outrancière et généralisée et, par extension, de toute la panoplie chimique à l'exclusion de toutes autres alternatives.

Pégase | 19 mai 2021 à 13h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XRF Vanta™ : analyseur pour l’étude de sol et la remédiation Olympus France