En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticide Cruiser : les associations claquent la porte

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
La réunion du comité de suivi de l'autorisation du Cruiser qui a eu lieu ce matin au Ministère de l'agriculture a provoqué la colère des associations qui ont quitté le comité en désaccord avec le plan de surveillance mis en place il y a quelques mois par le ministère de l'agriculture.

Insecticide d'enrobage des semences de maïs dont la molécule active est le thiamétoxam, l'usage du Cruiser a été autorisé pour un an par le ministre de l'agriculture sur un avis favorable de l'AFSSA. Face aux craintes exprimées par les apiculteurs, le ministre a promis des mesures de suivi et de surveillance des parcelles semées et des ruchers sur trois régions (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Aquitaine).

Aujourd'hui, les associations d'apiculteurs et de protection de l'environnement contestent le protocole de suivi et les conclusions qui en découlent. Lors de la dernière réunion du comité de pilotage, le 3 juillet, nous avons appris que dans les 3 régions le protocole n'était pas suivi, expliquent les associations qui dénoncent l'absence d'adéquation entre la mise en place des ruches et la réalisation des semis. Pour la Fédération France Nature environnement, les surfaces étudiées sont insuffisantes : seulement quelques dizaines d'hectares alors que les abeilles seront en réalité confrontées à des milliers d'hectares traités !

Les associations estiment par conséquent que les conclusions favorables au Cruiser exposées par le ministre sont infondés. Nous refusons de cautionner, par notre présence, ces mensonges et ces pseudo observations qui n'ont aucun caractère scientifique, et sont réalisées par des bénévoles, payés en nature avec le miel produit par les ruches !, expliquent-elles.
Pour France Nature Environnement, le protocole de suivi du Cruiser ne sera validé qu'à condition que les dispositifs expérimentaux correspondent a minima à ce qui est prévu dans le protocole et que toutes les informations prévues dans le protocole sur les cultures pratiquées dans les sites étudiés soient apportées. Sans ces prérequis, aucune conclusion fiable ne pourra être tirée de ce dispositif.

Réactions9 réactions à cet article

 
barnier l'ami des abeilles

le grenelle aura eu au moins cet avantage:faire participer les ong aux débats, cela evite qu'on nous prenne pour des imbéciles

lio | 26 septembre 2008 à 20h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
vrai problème...

Vous savez bien que le problème de la mortalité des abeilles n'a rien à voir avec le cruiser... Alors arrêtez de dire n'importe quoi et travaillez sur les vraies solutions comme en Espagne ou AUX USA.

christian | 30 septembre 2008 à 15h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les politiques tous vendus au lobby agroindustriel

la pollution environnementale çà suffit!
TROP C'EST TROP!!
110 000 tonnes!!! de pesticides par an en france dans les champs!!!
des pesticides qui détruisent l'environnement: l'eau, les sols, les nappes phréatiques, les rivières qui se déversent dans les océans, et l'air que nous respirons.
Pour les abeilles, pour tous les animaux, pour l'être humain:
je dis STOP!!!!!

domtom | 22 octobre 2008 à 15h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les politiques tous vendus au lobby agroindustr

OK
signer :un maraicher apiculteur BIO

deleted | 26 novembre 2008 à 23h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
cruiser....pollution sur la cote aquitaine....

Dernièrement,une "pollution"le long de la cote Aquitaine de Bayonne à Mimizan...engendrée par un "agent non identifié" et une "chappe" de silence des médias,occupés il est vrai par la crise financiere actuelle...
Est ce que des "resultats fiables ont été publiés ?
Pour une première autorisation de ce "produit" et cette "pollution"jamais observée....je me pose des questions!

hermman | 04 décembre 2008 à 08h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:vrai problème...

Savez-vous le probléme qui se passe dans cet pays. En 2007 les agriculteurs américains ne trouvant plus d'abeille pour pollenisé, on était obligé de réduire leur production et de faite les apiculteurs on doublé le prix. Alors suivons l'exemple et demain la famine sera à nos portes.Tout cela pour quelque maisiculteurs qui ne se souci que d'eux même et l'industrie chimique qui ne pensent qu'au profit.Bientôt mous mangeront des Dollars et des Euros ect...

guy | 18 décembre 2008 à 20h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pesticide Cruiser

pas d'accord sur la chaise vide ; les associations doivent rester : les autres n'en profitent-ils pas pour faire passer ce qu'ils veulent y compris la mort programmée des abeilles...

mamy | 20 décembre 2008 à 19h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:les politiques tous vendus au lobby agroindustr

Votre vision des choses est simpliste. Si les agro-industriels existent s'est à cause de tous ceux (j'en fais partie et vous aussi certainement) qui vont chaque semaine remplir leur caddy et chaque jour chez leur boulanger. Ils répondent aux besoins alimentaires de la population et j'imagine votre réaction si vous ne trouviez plus dans les rayons vos produits préférés et que l'on vous renvoie chez vous en vous disant de vous débrouiller avec au mieux votre potager, au pire votre balcon. N'oublions pas qu'il y a moins d'un an un certain nombre de pays ont connu des émeutes de la faim et que celle ci existe de manière récurrente dans certains pays. Alors 110000 tonnes de pesticides c'est certe beaucoup trop mais l'agriculture française (elle n'est heureusement pas la seule) a compris qu'il est nécéssaire de réduire leur utilisation et s'emploie dorénavant à réaliser cet objectif. Mais n'oubliez pas qu'un agriculteur qui emploie en pesticide ne le fait pas pour son plaisir personnel (il le paye et il est lui même en contact avec le produit), il le fait parce qu'il sait qu'en ne le faisant pas ses cultures vont être ravagées par un nuisible (insecte, champignon, plantes concurrentes...) et il est irresponsable de nier l'existence de ces nuisibles, ils existent bel et bien et c'est la nature qui les à créés même s'il est vrai que les pratiques agronomiques actuelles ont souvent tendance à accroître leur nuisibilité. D'autres voies existent et la science et les agriculteurs les cherchent. Mais cette recherche est longue et le passage d'une agriculture intensive à une agriculture durable se fera certainement sur plusieurs générations et nécéssitera toujours l'usage de pesticides car les ravageurs ne disparaitront pas par enchantement même en utilisant des techniques culturales alternatives. Il faudra simplement que les nouvelles molécules soient à la fois efficaces et peu nuisibles pour l'environnement et il n'y a que les agro-chimistes (Monsanto, Bayer, Syngenta, Dupont...) sur qui nous puissions compter pour les découvrir car ce n'est certe pas nous au fond de nos cuisines qui pouvons y arriver.
Alors les politiques tous vendus aux agro-industriels fait partie de la théorie du complot permanent. Les politiques font simplement le choix de remplir votre assiette au quotidien car ils savent que l'on supporte mieux de mourrir d'un cancer à 75 ans que de mourrir de faim à 25.

urkt | 31 janvier 2009 à 13h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:les politiques tous vendus au lobby agroindu

Les alternatives existent bel et bien...!!! l'agriculture conventionnelle est très récente, ne l'oublions pas, avec une utilisation massive de pesticides depuis l'après-guerre. Une bonne cinquantaine d'années, voilà tout!(et heureusement sinon vous et moi ne serions plus là pour en parler...) Et les rendements, avant l'utilisation massive de pesticides, n'étaient guère plus faibles qu'aujourd'hui à 10% près.
La FAO dans son dernier rapport prétend qu'il est nécessaire de changer le mode cultural pour préserver notre environnement qui est en train tous les jours de se dégrader. De plus, selon elle l'agriculture biologique est la seule agriculture à pouvoir nourrir les 9 milliards d'individus en 2050. N'attendez-pas naïvement, que Monsanto qui ne s'intéresse qu'à augmenter ses profits, se préoccupe de notre environnement et du bien-être de l'humanité!! ou si tel est le cas continuez à croire au père Noël si cela vous chante. Lisez le dernier rapport européen sur l'état de l'agriculture et vous apprendrez que 52% des terres cultivées sont en phase d'érosion...voilà le résultat de votre agriculture intensive! Que chacun comprenne que l'heure est grave, et que ce n'est pas avec vos OGM et vos pesticides que vous sauverez l'humanité, mais qu'au contraire vous crérez la famine et la misère... Bravo!!!

domtom | 03 février 2009 à 16h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager