Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

LMR de pesticides : l'Afssa souhaite une révision des normes concernant les courgettes et les pommes

Agroécologie  |    |  C. Seghier
Selon un communiqué de l'Afssa daté du 22 octobre dernier, les nouvelles règles européennes sur les résidus de pesticides dans les aliments, en vigueur depuis le 1er septembre 2008, offrent la même protection que l'ancienne réglementation nationale. L'Agence, qui a comparé les limites maximales de résidus (LMR) nationales aux nouvelles LMR, à la demande de la Direction générale de la santé, en tenant compte des habitudes de consommation de la population française, a cependant identifié un certain nombre de substances actives présentes dans des pesticides pour lesquelles elle juge que les LMR devraient être réévaluées afin de diminuer l'exposition du consommateur. ''Pour une grande partie d'entre elles, le processus de réévaluation des LMR est en cours'', précise l'Afssa. Mais les cas particuliers du Pyrimicarbe dans la pomme et du Formétanate dans la courgette doivent être réévalués ''rapidement, compte tenu des hauts niveaux de consommation de ces denrées observées en France''.

Depuis le 1er septembre 2008, une nouvelle réglementation européenne relative aux LMR de pesticides dans les denrées est entrée en vigueur. Ces LMR correspondent aux teneurs maximales autorisées en résidus de pesticides des denrées alimentaires mises sur le marché. Auparavant, il y avait coexistence de LMR communautaires et de LMR nationales complémentaires fixées par chaque Etat Membre en fonction des produits phytopharmaceutiques autorisés sur son sol et des habitudes de consommation alimentaire de sa population. Désormais, ces normes sont harmonisées sur tout le territoire de l'Union européenne et s'appliquent dans tous les Etats Membres. Leur fixation fait l'objet d'un processus d'évaluation coordonné par l'EFSA, au regard des pratiques agricoles existantes dans chacun des Etats Membres compte tenu de leurs spécificités climatiques et agronomiques, ainsi que des habitudes alimentaires de chaque pays et de certains régimes particuliers (végétariens, jeunes enfants, …). Ce nouveau dispositif prévoit une réévaluation régulière de l'ensemble des LMR.

Réactions2 réactions à cet article

 
révision des normes LMR - mais est-ce suffisant ?

Je pense effectivement qu'il est bon de revoir les LMR des végétaux consommé quotidiennement par la totalité de la population. Qu'en est il pour le cultures de courte durée Radis, salade ...?
Mais y a-t-il assez de contrôle chez les grossistes des produits français mais surtout importés ??? En tant que consommateurs on se pose des questions !(quantification des résidus réels)

Anonyme | 30 octobre 2009 à 09h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
les pommes

enfin une réaction à ce que l'on peut considérer à la limite de l'empoisonnement on cache les produits interdits lors de controles qui sont très loin d'etre inopinés et que ces fruits sont traités de manière anarchique quelques jours avant la cueillette un peu de sérieuxw messieurs sanctionnez en détruisant les fruits contaminés tout en sachant que les plus grs mngeurs de pommes sont nos enfants et les personnes agéeé sur recommandations des nuricionnistes

cloclo801213 | 30 octobre 2009 à 18h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager