Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Pesticides : PAN Europe conteste en justice la prolongation systématique des autorisations

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Contester la pratique de la Commission européenne consistant à accorder des prolongations systématiques d'approbation aux pesticides dangereux sans aucune réévaluation appropriée. Tel est l'objet de l'action en justice que PAN Europe, qui rassemble 38 organisations cherchant à éliminer la dépendance aux pesticides chimiques, a engagée auprès de la Cour de justice de l'Union européenne le 7 juillet.

Cette action est fondée sur la sixième prolongation d'autorisation accordée au pesticide dimoxystrobine. « La législation de l'UE est claire, explique Hans Muilerman, responsable des produits chimiques au sein de l'ONG, une décision sur la réapprobation de la dimoxystrobine aurait dû être prise avant 2016. C'est l'un des pesticides les plus dangereux de l'UE classé comme cancérogène probable et toxique pour la reproduction, ainsi que persistant dans l'environnement. La DG Santé ne cesse de le prolonger, depuis six ans maintenant, à l'encontre des règles. »

Ce cas est loin d'être unique : il s'agirait même d'un standard, selon l'ONG. Ainsi, indique-t-elle, les périodes d'approbation de 136 pesticides ont été prolongées en 2021 alors que seulement dix décisions portant sur un renouvellement ont été prises cette même année. Même pour les substances les plus dangereuses, les extensions d'approbation sont la norme, pointe PAN Europe. La prochaine illustration de l'utilisation abusive de l'article 17 du règlement du 21 octobre 2009, qui permet la prolongation de la période d'approbation sous conditions, est à l'ordre du jour du comité permanent sur les pesticides des 14 et 15 juillet, explique l'ONG. La Commission y proposera de prolonger plusieurs substances « hautement toxiques » telles que le dicamba, la deltaméthrine, le chlorotoluron ou encore le fongicide 8-hydroxyquinoline.

PAN Europe et l'association française Générations futures ont également adressé un courrier aux États membres et à la Commission en vue de rejeter la proposition de maintenir sur le marché le propyzamid, l'un des pesticides toxique le plus fréquemment retrouvé dans les fruits et légumes. Cette substance fait partie des douze pesticides les plus toxiques dont PAN Europe demande l'interdiction immédiate. L'ONG réclame un sort identique pour les autres substances d'ici à 2030 au plus tard.

Réactions5 réactions à cet article

 

Cancérigène probable, ce n'est qu'une hypothèse, ne faut il pas faire des recherche plus approfondies pour affirmer que ce sont des cancérigènes certains. La cigarette est un cancérigène certain et pourtant on en vends encore dans les bureaux de tabac et l'état en plus prélève des impôts sur ces produits mortels.

le papet | 15 juillet 2022 à 09h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour, la voiture tue combien de milliers de personnes en Europe ? donc il faudrait l'interdire. Les produits phytos font combien de morts en Europe ? Si on continue d'interdire sans proposer de solutions réellement aussi efficace, on importera des aliments transformés ou non qui auront été traités avec les substances que nous aurons interdites en Europe !

Marc07 | 15 juillet 2022 à 18h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mettons les pieds dans le plat !

Tromperies et scandales récents à propos de produits alimentaires divers proposés aux consommateurs : charcuterie (jambon…) aux nitrites certifiés cancérigènes, pizzas (Fresh’up Buitoni – Neslé) et chocolats (Kinder – Ferrero) toxiques, pesticides et nanoplastiques (dans le vin et autres boissons, légumes, fruits, viandes, poissons, coquillages)…et jusque dans le miel, plomb (de chasse) dans le sel de Guérande et d’ailleurs (les marais salants français sont tous chassés), glyphosates dans l’eau potable ; dangerosité de certains médicaments qu’on nous prescrits, pollutions atmosphériques, amiante, pollutions radioactives…etc.
Ce sont déjà des milliers de morts (dont des enfants) et des intoxications graves avec séquelles invalidantes.

Pour rappel : automne 2007 - Grenelle de l’environnement (président N. Sarkosy – JL Boorlo ministre de l’écologie). Ils nous annoncent une diminution de 50% des pesticides avec un plan de subventions publiques (nos impôts) de plusieurs centaines de millions d’€. Paroles ! Paroles !
Depuis la consommation de pesticides a régulièrement augmenté.
En 2020 les ventes ont explosé : plus 23%.

Devant la gravité des faits et de la situation, appliquons l’inévitable principe de précaution car il va être de plus en plus difficile de mourir de mort naturelle.

R. Gautron | 16 juillet 2022 à 19h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

[… suite]
Il est surprenant que l’on fasse attention au type de carburant que l’on utilise pour remplir le réservoir de son véhicule mais qu’on ne fasse pas de même pour son propre et unique organisme.

Le Papet : le tabac est en vente libre (ainsi que l’alcool) …soit ! Mais personne ne vous oblige à en consommer et aujourd’hui on n’impose plus son tabagisme aux autres.

R.G.

R. Gautron | 16 juillet 2022 à 19h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Moi, je veux bien qu'on mette les pieds dans le plat, mais pas un plat de niouzes à la BFM, un espèce d'inventaire à la Prévert d'approximations en tous genres comme celui indiqué plus haut, qui tient plus du "on dit" que du vérifié (mais comme BFM et autres Envoyé très spécial balancent la mixture puis dans le meilleur des cas investiguent (sérieusement est encore plus hypothétique d'ailleurs), çà n'a rien de surprenant) Ex : intoxiqué, séquelles graves, des milliers au Glyphosate dans l'eau? Ah bon? avec quel niveau de traces?
Je suis surpris de lire que les Dicamba et Chlortoluron, voire la Deltaméthrine (le même composé que celui autorisé en bio?) soient toujours d'actualité, Il y a 30 ans, je les dosais en labo. Depuis, on n'aurait pas trouvé de substituant, ce qui m'interpelle un peu.
Dimoxystrobine, Propyzamid, aïe H351, peut provoquer le cancer... évidemment, si on y av avec ce genre de choses.
Là où je note quelque chose qui m'interpelle aussi, c'est qu'il existe visiblement une liste des pesticides les plus toxiques (diable, certains le seraient plus que les autres? On aurait donc Satan ++, Satan + et Satan - ? ).... si quelqu'un connait le lien vers cette liste, je le trouverai bien intéressant. Merci par avance.

nimb | 18 juillet 2022 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de la Santé et de l’Environnement Huglo Lepage Avocats