En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticides néonicotinoïdes : faute de majorité qualifiée, la Commission européenne tranchera

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

A l'occasion d'un nouveau vote sur la suspension pendant deux ans de l'utilisation de trois pesticides néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiametoxam) les représentants des Etats membres n'ont pas réussi à dégager une majorité qualifiée en faveur de la suspension.

Quinze pays se sont prononcés pour, dont Allemagne qui s'était abstenue lors du premier vote, huit pays contre et quatre se sont abstenus. A défaut de majorité qualifiée, ce sera donc à la Commission européenne ne se prononcer. La suspension de ces trois pesticides n'est donc plus qu'une question de temps. Elle pourrait entrer en vigueur le 1er décembre prochain.

Cette décision a provoqué de nombreuses réactions du côté des politiques comme des ONG : le ministre de l'Agriculture français Stéphane Le Foll s'est "réjouis de ce moratoire" à l'instar de Jean-Luc Bennahmias, député européen, vice-président du Mouvement Démocrate et de Sandrine Bélier, députée européenne des Verts/ALE et membre de la commission environnement. Cette dernière déclare toutefois regretter "que les gouvernements britanniques, hongrois et italiens aient cédé au lobbying trompeur de l'industrie agro-chimique".

Un lobbying mis en lumière début avril par l'association Greenpeace et l'ONG bruxelloise Corporate Europe. "Syngenta et Bayer sont dans le déni des preuves scientifiques, estime Anaïs Fourest, chargée de campagne agriculture durable à Greenpeace. Ils occultent totalement le rôle que jouent leurs produits dans le déclin des abeilles et pèsent de tout leur poids pour empêcher leur interdiction. Ce comportement irresponsable met en péril l'un des meilleurs alliés naturels des agriculteurs."

Générations Futures souligne d'ailleurs avec satisfaction  le changement de position de l'Allemagne, pays d'accueil du semencier Bayer, fabricant de pesticides à base d'imidaclopride et de clothianidine, deux des trois pesticides visés par la suspension.

Suite à ce vote, plusieurs voix s'élèvent pour appeler à la vigilance : "si le vote d'aujourd'hui permet d'avancer, n'oublions pas qu'il ne s'agit que d'un moratoire - et non pas d'une interdiction définitive - qui ne concerne que certaines cultures", rappelle l'eurodéputé Jean-Luc Bennahmias. La Commission propose en effet de modifier les conditions d'approbation de trois néonicotinoïdes afin de limiter leur utilisation aux cultures non attrayantes pour les abeilles et aux céréales, et d'interdire la vente et l'utilisation des semences traitées avec ces substances, cette disposition ne s'appliquant pas aux semences de plantes non attractives pour les abeilles et aux semences de céréales d'hiver.

Pour Olivier Belval, "Ce vote marque enfin la reconnaissance du combat des apiculteurs et de l'UNAF contre ces insecticides neurotoxiques. Il est indispensable que cette décision se poursuive au-delà des deux ans annoncés, et surtout qu'elle recouvre l'ensemble des cultures".

Les associations espèrent que d'autres interdictions suivront : Greenpeace demande l'interdiction du fipronil, du chlorpyriphos, de la cyperméthrine et de la deltaméthrine.

Réactions5 réactions à cet article

 

Bon , alors maintenant les abeilles sont sauvées......
Je donne rendez vous dans 2 ans , et je suis sur que le probleme ne sera pas réglé vu que c'est un probleme multifactoriel (pollution humaine en general , abeilles ne disposant pas assez à manger ( races tres productives ) , parasites dans les ruches etc...
je vous conseille de lire " l'etrange silence des abeilles " de Tardieu

FD | 30 avril 2013 à 08h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le foll est le ministre de l'agriculture d'un pays qui à mis en place des mesure de gestion du risque "poussière depuis 2009 :
-Obligation d'installation de déflecteur à la sortie des turbines des semoirs mono graine (afin de rabattre les poussières au sol)
_Plan PQP (Plan qualité poussière) Obligation des semenciers de traiter les semences avec des seuils de poussière à ne pas dépasser (exemple:3g par tonne de maïs traité)
Le monde agricole français avait déjà évalué et géré se risque pour les abeilles et osez reprendre cette argument de la part de notre ministre est vraiment faire preuve d'une démagogie abjecte .

yanquirigole | 30 avril 2013 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette décision se passe de commentaire tellement elle est nullissime.

Laurent Berthod | 30 avril 2013 à 23h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette décision est une vaste blague, malgré l'interdiction, rien ne changera...
Cette interdiction sera inefficace, c'est une vaste opération de greenwashing...

mathieua | 11 mai 2013 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je trouve que les hauts dinitaires devraient avoir le courage de supprimer les insecticides néonicotinoides une fois pour toute avant qu'il ne soit trop tard; n'oublions pas en chine des paysans doivent polliniser leurs fruitiers à la main car il n'y a plus d'abeille!! Certain croient comme un de mes collègues que lorsqu'il y aura plus d'abeille pour polliniser "il restera toujours un peu de pollinisateurs sauvages pour tout le monde"?! Je pense qu'il a rien compris!!
Je suis dans le secteur du jardinage et je sensibilise mes clients à la protection des abeilles et insectes pollinisateur sauvages on trouvant des moyens alternatif pour ne pas traiter, par la plantation de plante mellifère et à une conduite d'un verger sans produit chimique!!Vous pouvez tous agir à votre échelle ami jardinier regardé bien vos produits insecticides n'achetaient plus de produits de chez BAYER SYNGENTA c'est la meilleur facon d'agir.

Midew24 | 12 mars 2014 à 08h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager