En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticides : un nouvel outil pour connaître les ventes par département

Agroécologie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Faciliter l'accès des citoyens aux données et assurer davantage de transparence sur l'évolution de l'utilisation des produits phytosanitaires en France. Tel est l'objectif affiché par le ministère de la Transition écologique et l'Office français de la biodiversité (OFB) à travers la mise en ligne de l'outil Dataviz.

Cet outil permet de visualiser l'évolution des ventes de pesticides par département sur la période 2008-2018. Figurent dans le peloton de tête la Haute-Corse avec + 13,2 % par an, le Gard avec + 12,1 %, les Hautes-Alpes avec + 10,7 % et le Tarn-et-Garonne avec + 10 %. Le 7 janvier dernier, le Gouvernement avait révélé que les ventes de pesticides avaient augmenté de 21 % en 2018 par rapport à l'année précédente.

Dataviz permet aussi, sur la période 2015-2018, de connaître les cinq principales substances achetées par département et la répartition des pesticides par fonction : herbicides, fongicides et bactéricides, insecticides et acaricides, autres produits. L'outil renseigne également sur les quantités de substances achetées par département rapportées à la surface agricole utile. Le palmarès est le suivant : Hauts-de-Seine (484,59 kg/ha), Gironde (4,73 kg/ha), Seine-Saint-Denis (3,83 kg/ha), Val-de-Marne (3,74 kg/ha), Vaucluse (3,62 kg/ha), Val-d'Oise (3,46 kg/ha), Gard (3,19 kg/ha).

© OFB et ministère de la Transition écologique et solidaire
 

Ces données sont issues de la banque nationale des ventes des distributeurs (BNV-D) créée en 2019 et alimentée par les déclarations de ventes de pesticides transmises par les distributeurs aux agences de l'eau en vue de calculer la redevance pour pollution diffuse. L'association Générations futures avait utilisé ces données pour publier une carte des ventes du glyphosate en novembre 2018.

Réactions1 réaction à cet article

 

Près de 485 kg/ha dans le 92 ? J'espère qu'il s'agit plutôt d'une virgule baladeuse car sinon, je vois mal ce qui pourrait y justifier une telle concentration de pesticides. Sauf à ce que le calcul prenne en compte les sièges sociaux basés à La Défense de grosses sociétés fabricant et/ou commercialisant ces toxiques... lol
Quoiqu'il en soit, cette cartographie illustre bien à quel degré l'Hexagone est contaminé par ces substances dangereuses.

Pégase | 23 janvier 2020 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager