En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Usages non agricoles des produits phyto : la proposition de loi adoptée en commission sénatoriale

Risques  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Le 6 novembre, la commission développement durable du Sénat a adopté la proposition de loi présentée en octobre dernier par Joël Labbé, visant à mieux encadrer l'usage non agricole des produits phytosanitaires. Présenté dans le prolongement des travaux de la mission commune d'information sénatoriale, ce projet de texte propose d'interdire aux personnes publiques l'utilisation de produits phytosanitaires dans les espaces verts, forêts et promenades et de prohiber leur commercialisation pour un usage non professionnel, dès 2018.

La commission a adopté plusieurs amendements. Ainsi, l'interdiction est restreinte aux "seuls espaces ouverts aux publics afin de prendre en compte la sécurité publique, par exemple près des voies ferrées ou des pistes d'aéroport" et repoussée à 2020. Une dérogation a été ajoutée pour la lutte contre la propagation des organismes nuisibles en cas de danger sanitaire.

L'interdiction de vente pour les usages non professionnels est quant à elle repoussée à 2022, "afin de laisser le temps, aux personnes publiques comme aux industriels, de préparer la transition vers l'utilisation de produits alternatifs".

Enfin, une autre disposition prévoyait la remise par le gouvernement d'un rapport sur les freins empêchant le développement de la fabrication et de la commercialisation des préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP). Un amendement a élargi le champ des alternatives aux produits phytopharmaceutiques en y incluant les produits de bio-contrôle.

La proposition de loi sera examinée par le Sénat en séance plénière le 19 novembre.

Réactions2 réactions à cet article

 

ouais bof , consensus mou, quand on voit les dégâts occasionné sur le bord des voies ferrées(le lance flamme serait moins efficace) et le recours systématique de certaines collectivités ,on s'attendait à quelque chose de beaucoup plus contraignant.

lio | 08 novembre 2013 à 11h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

examinée le 19 novembre 2013 pour être appliquée en 2018! 2020! et pourquoi pas à la saint glain-glain!!!
il a dit " le changement c'est maintenant" alors c'est tout de suite aujourd'hui et pas demain!!! ils nous prennent vraiment pour des truffes...

c moi | 11 novembre 2013 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…