En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Parlement européen s'oppose à l'assouplissement des contrôles d'aliments provenant de Fukushima

Risques  |    |  Rachel Debrincat Actu-Environnement.com

Les aliments provenant de la région de Fukushima, au Japon, présentent trop de risque pour la santé. C'est la position qu'a adoptée le Parlement européen dans une résolution parue le 13 septembre 2017. Il a voté en majorité contre le projet d'assouplissement de la réglementation qui concerne les aliments importés depuis Fukushima. Une région qui a subi les conséquences de l'accident de sa centrale nucléaire en 2011.

La même année, la Commission européenne avait produit un règlement d'exécution prévoyant des contrôles sur les importations depuis douze préfectures japonaises exposées aux retombées radioactives. Le texte avait déjà été révisé à plusieurs reprises. La Commission propose cette fois de revoir à la baisse les contrôles pour le riz et ses produits dérivés, entrant notamment dans la composition d'aliments pour enfants, ainsi que pour certains poissons. Il se base sur des analyses fournies par les autorités japonaises datées de 2014, 2015 et 2016.

Pour une majorité de députés, importer ces aliments comporte des risques : "il existe des raisons suffisantes de croire que la proposition pourrait conduire à une augmentation de l'exposition à des aliments contaminés radioactifs avec les incidences qui en découlent sur la santé humaine". De plus, le relevé des données précises concernant la radioactivité ne figurent pas dans les documents des autorités japonaises, n'apportant pas les preuves suffisantes d'un risque affaibli de contamination radioactive. La résolution du Parlement souligne que le gouvernement japonais a autorisé l'entreprise Tokyo Electric Power Company (Tepco) a déversé dans l'Océan Pacifique près d'un million de tonnes d'eau hautement radioactive utilisée pour refroidir les réacteurs endommagés de la centrale nucléaire.

La décision finale est entre les mains des Etats membres.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager