En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plastique non recyclable : la ministre de l'Environnement pose un ultimatum à Eco-Emballages

Ségolène Royal donne 15 jours à Eco-Emballages pour appliquer un malus au plastique PET opaque. Pour l'instant, l'éco-organisme explique que les conditions des malus ne peuvent s'appliquer à cette résine.

Déchets  |    |  Actu-Environnement.com

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal demande à Eco-emballages de mettre en place un malus sur l'éco-contribution des emballages non recyclables. L'éco-organisme qui représente notamment les fabricants d'emballages plastique a 15 jours pour proposer une modulation de ses tarifs et mettre en place un malus sur le PET opaque. Ségolène Royal demande que le malus proposé soit suffisamment élevé pour annuler les avantages économiques de cette résine. En parallèle, un groupe de travail vient de se mettre en place pour créer une filière de recyclage. "Si aucune technologie de recyclage n'émerge, j'envisagerai l'interdiction du PET opaque", explique la ministre.

 
Eco-Emballages pratique déjà la modulation de l'éco-contribution. Ils ne l'ont pas fait pour le PET opaque alors que le dispositif actuel le leur permet  
Flore Berlingen, Zéro Waste France
 
"C'est une mesure positive mais ça aurait du être appliqué depuis plusieurs années", réagit Flore Berlingen, directrice de Zéro Waste France. L'association s'est fortement mobilisée ces derniers mois pour alerter sur le PET opaque et regrette l'inaction de l'éco-organisme : "Eco-Emballages pratique déjà la modulation de l'éco-contribution. Ils ne l'ont pas fait pour le PET opaque alors que le dispositif actuel le leur permet".

Le PET opaque n'entre pas dans les conditions du malus

Effectivement, "Eco-Emballages applique un malus aux emballages perturbateurs de tri ou qui n'ont pas de filière de recyclage", rappelle l'éco-organisme contacté par Actu-Environnement. Ce malus est de 50% pour les perturbateurs de tri, tels que les flacons munis d'une pompe à ressort en aluminium, ou de 100% pour les emballages non recyclables, comme les pots en grès. Pour l'entreprise, "le PET opaque n'entre pas dans les conditions du malus". En effet, Eco-Emballages explique dans un communiqué que "le PET opaque se recycle en mélange avec du PET coloré pour la production de fibres synthétiques". Mais il y a une condition : il ne doit pas dépasser 15% du mélange. "En 2016, le taux moyen d'emballages en PET opaque dans les balles de PET coloré est de 12% mais avec des pointes allant au-delà de ce seuil", poursuit Eco-Emballages.

Pour l'instant, Eco-Emballages mise sur de nouvelles solutions techniques et des débouchés propres au PET opaque. En 2017, il financera un plan en ce sens doté de 1,5 million d'euros. Ce plan comprend trois axes : l'éco-conception des emballages en PET opaque, un programme sur le recyclage et la recherche de nouveaux débouchés. En matière d'éco-conception, l'objectif est de réduire le taux d'opacifiants minéraux afin de pouvoir augmenter le taux d'incorporation acceptable dans les balles de PET. Le volet recyclage vise à "aider les recycleurs à gérer les excédents actuels, à améliorer les process et augmenter le seuil d'intégration du PET opaque". Quant aux nouveaux débouchés, ils pourraient être trouvés dans des matériaux destinés au bâtiment.

Fort développement depuis 2010

Cette nouvelle résine a fait son apparition dans les rayons des supermarchés à partir de 2010, mais elle s'est fortement développée il y a quelques mois. Plus légère que le PEHD de 25%, cette résine réduit d'autant l'éco-contribution payée en fonction du poids des emballages. Sans compter qu'elle est moins onéreuse à l'achat. "Pour des raisons principalement économiques, les industriels metteurs sur le marché ont substitué une matière première à une autre, sans considération des conséquences sur la fin de vie des emballages", résume la fédération des entreprises du recyclage Federec. Le PET opaque doit donc être extrait du gisement et orienté vers l'incinération ou la valorisation énergétique.

Les recycleurs attendent une hausse de l'éco-contribution des emballages en PET opaque : "Si les emballages non recyclables sont fortement pénalisés au moyen par exemple d'une modulation significative des éco-contributions, alors des efforts seront peut être consentis par les industriels", analyse Federec. Mais pour les fabricants de résines plastique représentés par Plastic Europe, l'équation est loin d'être si simple car la recyclabilité des résines n'est qu'un critère environnemental parmi d'autres à prendre en compte aux côtés de la consommation de matière fossile, le poids des produits... Les bouteilles de lait en PET opaque n'ont, par exemple, pas besoin d'opercule en aluminium. "Il faut raisonner en analyse du cycle de vie (ACV)", prévient Michel Loubry, directeur général de Plastic Europe.

Philippe Collet et Florence Roussel

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour,

Je vois souvent l'argument du poids pour justifier l'utilisation du PET opaque. Pourtant, j'ai fait une petite expérience en pesant deux bouteilles de lait, de même contenance (50 cl) et avec bouchons, le résultat est sans ambiguïté : le PEHD = 25g (avec l'opercule) ; PET opaque = 31g. Pourriez-vous m'expliquer svp ?

Cordialement,

Alexfek | 02 février 2017 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Alexfek,
Voici les informations complémentaires. La différence de 25% entre le poids du PET opaque et du PEHD sont les chiffres fournis par Eco-Emballages et communément acceptés. Les autres avantages vantés du PET opaque seraient : une résine vierge qui coûte moins cher et des coûts de fabrication et d'embouteillage moindres, notamment du fait de l'absence d'opercule.

Le modérateur | 03 février 2017 à 14h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dans l'article "un malus de 100% est appliqué sur les emballages non recyclables, comme les pots en gré". C'est un comble car les pots en gré sont 100% recyclables et non polluants en les mettant avec les gravats en déchetterie ! (mais surtout pas à la poubelle, évidemment).

Millirem17 | 06 mars 2017 à 23h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…