Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Elus, scientifiques et ONG appellent à limiter les pesticides

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Une pétition, initiée par le député socialiste Gérard Bapt (Haute-Garonne), appelle les autorités à limiter les risques sanitaires et écologiques des pesticides.

"Malgré une diminution nette des quantités vendues depuis 1998, nous constatons, à ce jour, que les ventes de pesticides ne diminuent pas depuis trois ans", déplorent les signataires de la pétition. Parmi eux figurent une cinquantaine de parlementaires dont deux anciennes ministres de l'Ecologie, Delphine Batho et Chantal Jouanno, la sénatrice Nicole Bonnefoy, rapporteur pour la mission commune d'information sur les pesticides. Auxquels s'ajoutent des scientifiques comme Charles Sultan, professeur en endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier et des représentants des ONG : François Veillerette de Générations Futures, André Cicollela du Réseau environnement santé (RES) et Henri Clément de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf).

Depuis 2009, des données récentes "viennent à la fois préciser les risques sanitaires encourus, certains étant désormais avérés, et montrer les mécanismes des atteintes à la biodiversité, notamment concernant les abeilles". Face à ce constat "alarmant", les pétitionnaires appellent les autorités "à agir pour la réduction, voire la suppression quand cela est possible de l'usage de pesticides". Ils appellent également les autorités de sécurité sanitaire et alimentaire "à passer à un niveau supérieur" d'alerte et de prévention pour limiter des risques sanitaires et écologiques "désormais avérés et interdire la publicité assurant la promotion des pesticides vers le grand public".

Dans "l'immédiat", ils estiment "nécessaire" de déclencher des campagnes d'information et de prévention auprès des publics "vulnérables". Ils demandent également que les familles de produits "dangereux pour l'Homme et les éco-systèmes, identifiées comme telles" par le dispositif REACH, soient retirées du marché, et que des systèmes alternatifs de production, ainsi que des méthodes substitutives de bio contrôle, soient "prioritairement développés".

Réactions2 réactions à cet article

 

J'ai un jardin sans désherbant et sans pesticide et ça produit ! C'est con mais ça produit! Voila . Ah si, on en à marre du zyklon B dans notre bouffe !

Brice Blanc | 15 novembre 2013 à 17h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

bien entendu qu'on peut cultiver son jardin sans produits toxiques. Alors que tous nous nous mettions à réclamer et trouver un petit lopin de terre parmi les innombrables friches et vous verrez!
Messieurs mesdames les décideurs donnez nous des jardins et interdisez "la mort en vente libre" de l'expression ô combien "choisie" par... "QUE CHOISIR" dans les années 80!
Car qu'on m'explique pourquoi par exemple les médicaments toxiques, dangereux sont soumis à obligation d'ordonnance médicale pour être délivrés en pharmacie ou par un hôpital( pour les médicaments dits d'exception) et qu'on vend allègrement depuis des décennies à qui le veut, des poisons répertoriés comme tels SVP sans contrôle ni avertissement quant à la réelle nature des produits en question. Le tout accompagné et encouragé par force publicité, conseillers et techniciens de tout crin auprès du monde agricole autant qu'en direction des citoyens dans leur ensemble! N'y aurait t il pas comme un...problème!!!
Aujourd'hui et aujourd'hui seulement on s'aperçoit du mal, de la catastrophe générée et savamment orchestrée?
De qui se moque t on?

Pascale

hélianthe | 24 mars 2014 à 21h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit de la Santé et de l’Environnement Huglo Lepage Avocats