En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pétrole guyanais : quatrième forage… et toujours pas d'hydrocarbures

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Après avoir foré à une profondeur de 6.292 mètres au large de la Guyane, le groupe pétrolier britannique Tullow Oil indique, dans un communiqué publié le 23 juillet, ne pas avoir trouvé les hydrocarbures tant espérés. Le puits GM-ES-4 a donc été bouché et abandonné. C'est le troisième forage qui se solde par un échec. En 2011, un premier forage avait identifié plus de 70 mètres de réservoirs pétrolifères, laissant espérer un gisement d'au moins 300 millions de barils.

La campagne d'exploration, redémarrée en juin 2012, va se conclure par le forage d'un cinquième et dernier puits, le GM-ES-5. Le permis détenu par Tullow (27,5%), Shell (45%), Total (25%) et Northpet (2,5%), couvre une zone d'environ 24.100 km2, et court jusqu'en 2016.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonne nouvelle

lio | 24 juillet 2013 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

300 millions de barils ... soit 3 jours 1/2 pour une consommation mondiale de 85 millions de barils jours ...
Il y a soit une erreur soit on est vraiment en train de racler les fond de tiroirs et on va devoir se passer du pétrole bien vite et surtout bien dangereusement ...

chocard | 24 juillet 2013 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mais le monde n'y est pas encore préparé. Tant que la presse "People" n'aura pas parlé du sujet, cela restera de l'utopie écologiste. Et pourtant, on racle du sable bitumeux au Canada, on fore de plus en plus profond et on ne trouve rien. C'est certainement une bonne nouvelle pour l'environnement mais le fait de reculer l'annonce de la fin du pétrole c'est pour laisser pourrir la situation afin d'en parler réellement au grand public sous forme de scoop.
Et alors ! Et alors ! hé! hé! : Le gaz de schiste est arrivée...hé!hé!
Voilà comment on va nous le servir et les esclaves des voitures pourront fermer les yeux sur les problèmes de pollution. Tant qu'ils peuvent rouler....

fab08022 | 26 juillet 2013 à 06h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…