En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : Allemands, Français et Chinois étudieraient la création d'usines géantes

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

La France et l'Allemagne réfléchissent à la création d'une usine de panneaux solaires pour concurrencer les Chinois, rapportent le quotidien Les Echos. Cette usine concrétiserait la création d'"une grande entreprise franco-allemande" pour la transition énergétique proposée par le Président de la République, François Hollande, à l'occasion de sa conférence de presse du 14 janvier 2014.

Les Chinois préparaient la riposte

Batisée X-GW, l'usine produirait des cellules solaires de nouvelle génération pour une capacité annuelle de 1 à 5 gigawatts (GW). L'objectif est de concurrencer les Chinois et leurs coûts inférieurs d'un tiers à ceux des producteurs européens. Un consortium, réunissant l'Institut national de l'énergie solaire (INES), le Centre suisse d'électronique et microtechnique (CSEM) et l'institut de recherche allemand Fraunhofer de Fribourg sur les systèmes solaires (ISE), serait en création pour porter le projet.

Si le marché souffre aujourd'hui de surcapacité, les promoteurs du projet estiment néanmoins que la demande devrait passer de 45 GW attendus en 2014 à 100 GW en 2020.

Cependant, l'industrie chinoise n'est pas en reste, rapporte le bureau d'études en énergie Tecsol, faisant état de rumeurs à Shenzhen où il semblerait que le groupe taiwanais Foxconn prépare l'implantation en Chine d'une usine d'une capacité annuelle de 40 GW.

Réactions3 réactions à cet article

 

pauvres contribuables...

DL | 20 janvier 2014 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

rapport de la cour des comptes, suite à la demande des députés sur la politique de la transition énergétique:
Cour des comptes...
Depuis 2008, la mise en œuvre par Paris du « paquet énergie-climat » n’est pas pilotée, mal évaluée et trop axée sur les énergies renouvelables. | AFP/JEAN-PIERRE CLATOT
....
Cela aboutit à de retentissants ratages comme l’illustrent les déboires de la filière solaire. « Des situations de rente, voire de véritables “bulles” financières, ont parfois été créées, toujours financées par le consommateur ou le contribuable. L’exemple du mauvais ajustement initial des tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque reste emblématique d’un tel risque », avertissent les magistrats.

DL | 20 janvier 2014 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

et il ne faut pas oublier que 5GW installé avec des énergies fossiles, du nucléaire peuvent produire jusqu'à 8 (huit) fois plus de TWh à la fin de l'année que le photovoltaïque.
Avec tout cet argent, finançons des économies d'énergie...

DL | 20 janvier 2014 à 14h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…