En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : chute de la file d'attente au premier trimestre 2011

Le syndicat des énergies renouvelables a publié un bilan des installations photovoltaïque raccordées et en attente de raccordement au premier trimestre 2011. Conséquence du moratoire : la file d'attente a chuté de 45 % en un trimestre.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Photovoltaïque : chute de la file d'attente au premier trimestre 2011
   

Le syndicat des énergies renouvelables (SER) a publié le 29 juillet l'état des lieux du parc photovoltaïque français au 31 mars 2011. Alors que les raccordements ont augmenté au premier trimestre 2011 (+37 %), la file d'attente a fondu de moitié quasiment, conséquence directe du moratoire de trois mois décrété en décembre 2010 par le gouvernement.

Les petites installations en tête des raccordements

Au 31 mars 2011, 1.336 MW étaient raccordés au réseau ERDF et EDF-SEI, dont 1.146 MW en métropole et 190 MW en Outre-mer et Corse. Soit une progression de 37 % entre fin décembre 2010 et fin mars 2011. La production sur une année représente environ 1.380 GWh, soit l'équivalent de la consommation électrique de 600.000 habitants, tous postes de consommation confondus, estime le SER.

En métropole, 92 % des systèmes photovoltaïques en service sont des installations de moins de 3 kW. Elles représentent 37 % de la puissance installée. Le nombre d'installations de petite puissance (inférieure à 3 kW) nouvellement raccordées a crû de 25 % (contre 35 % au dernier trimestre 2010). Sur une année glissante, ce segment a progressé de 206 %. Au 31 mars 2011, 109 centrales de puissance supérieure à 500 kW étaient raccordées au réseau métropolitain contre 78 au dernier trimestre 2010. Le segment 3-250 kWc représente 8 % des systèmes et 39 % de la puissance installée. Le segment supérieur à 250 kW représente moins de 1 % des systèmes, pour 23 % de la puissance installée.

   
   

- 45 % de puissance dans la file d'attente

En revanche, la puissance de la file d'attente a chuté de 45 % entre décembre 2010 et mars 2011 (- 1.884 MW), ''conséquence directe du moratoire de trois mois décrété à la fin de l'année dernière'', analyse le SER. Au 31 mars, la file d'attente était de 2.265 MW, dont 1.971 MW en métropole (43.743 dossiers) et 294 MW en Outre-mer et Corse. Sur les 1.971 MW en attente de raccordement en métropole, environ 148 MW étaient composés d'installations de puissance inférieure ou égale à 36 kW. Quelque 825 MW d'installations étaient de puissance comprise entre 36 kW et 250 kW, et 997 MW d'installations de puissance supérieure à 250 kW.

La puissance raccordée au réseau de distribution a augmenté, passant de 194 MW au dernier trimestre 2010 à 339 MW au premier trimestre 2011, ''conséquence en particulier du raccordement de plusieurs centrales de forte puissance''.

Réactions4 réactions à cet article

 

Bonjour,
Certes la file d'attente des raccordements a chuté de 45% et en même temps l'emploi dans cette filière est ramené à 0.
De nombreuses entreprises ont fermé et de nombreuses personnes sont désormais sans emploi.
Ingénieur énergies renouvelables avec un mastère SYSPEC, je cherche désespérément un poste dans l'ingénierie des ENR mais cette filière a été tuée par le moratoire.
C'est l'antithèse du développement durable !
Meilleures salutations

Spectre | 11 août 2011 à 08h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je n'y connais pas grand chose en ce qui concerne le photovoltaïque à part sa raison essentielle d'exister qui est de fournir de l'énergie sous forme de panneaux solaires. Mais je suis une grand-mère soucieuse d'aider son petit-fils qui effectue, depuis le 26 mai dernier, un stage de 4 mois à Port-Elizabeth en Afrique du Sud, sur le photovoltaïque et l'éolien. Il est en 3e année de l'ECAM (Ecole Catholique des Arts et Métiers) de Lyon. Et je lui envoie tous les articles concernant son stage. Et ça lui convient parfaitement.
Donc merci à vous.

zenaimarre | 11 août 2011 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Au 31/07 on nous sort des chiffres permettant de justifier de la baisse du tarif d'achat par EDF. Or, tous les professionnels (installateurs, fournisseurs ET fabricants ne voient pas arriver de commandes. Il faudra donc que l'on m'explique...Comme toutes les sociétés actives dans le PV (depuis mai 2007, après 2 ans salarié dans le PV), je tente de survivre, en ayant réduit les effectifs au strict minimum. Alors de grace, que l'on arrete de nous balancer des chiffres pareils : la filière est à terre ! Quant aux appels d'offres, on se fout du monde. Seules les grandes entreprises pourront répondre. C'est déjà prévu. Il faut que l'on cesse de nous prendre pour des idiots.
Slts
P.MORIOT Rhone

lemarin | 11 août 2011 à 18h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour, notre centrale photovoltaïque a été raccordée le 9 septembre 2010 après bien des soucis (oubli d'un compteur, erreur de branchement qui renvoyait la production vers la maison- auto consommation-etc).Le contrat d'achat signé en septemmbre 2010 avec une périodicité semestrielle n'est toujours pas payé et a entraîné d'énormes difficultés de trésorerie pour l'exploitation agricole. Malgré de nombreux appels téléphoniques et courriers recommandés adressés à EDF Obligation d'Achat, nous n'avons toujours aucun paiement ni aucune réponse... EDF est il en faillite ? Nous nous débrouillons jusqu'à présent pour payer nos factures de consommation d'électricité mais nous ne pouvons plus tenir. Que pouvons nous espérer ?

mamie guit | 15 août 2011 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager