En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque au sol et projets solaires innovants : 127 lauréats retenus des deux appels d'offres

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°378 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°378
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

Lors du colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables (SER), le secrétaire d'Etat à la transition écologique Sébastien Lecornu a annoncé, le 8 février, avoir sélectionné 77 nouveaux lauréats de l'appel d'offres, lancé en 2016 pour la construction de 3.000 MW de centrales solaires au sol d'ici à 2019. Les projets retenus représentent une capacité totale de 508 MW qui correspond à la troisième tranche sur six de cet appel d'offres. En mars 2017, le ministère avait retenu 79 lauréats pour la première tranche puis 77 lauréats pour la deuxième tranche, fin juillet 2017.

Les nouveaux projets lauréats valoriseront l'électricité produite à un prix moyen de 61,6 €/MWh, en baisse de 4% par rapport à celui de la période précédente. Le prix pour les grandes centrales (entre 5 et 17 MWc) s'élève à 55,3 €/MWh. "En quelques années seulement, le coût des centrales solaires au sol a été divisé par 2 et bientôt presque par 3", a souligné Sébastien Lecornu en saluant cette baisse des prix. Plus de la moitié des projets seront implantés sur des terrains dégradés (friches industrielles, décharges, anciennes carrières) et permettront ainsi de valoriser un foncier délaissé.

La prochaine période de candidature à cet appel d'offres portera sur une puissance augmentée à 720 MW et se clôturera le 1er juin 2018.

50 projets solaires innovants

Le ministère a également retenu 50 projets lauréats, pour un volume de 73 MW, de l'appel d'offres, lancé en 2017, pour développer les installations solaires innovantes.

Lancé en 2017 pour une période de 3 ans, cet appel d'offres porte sur un volume total de 210 MW réparti en trois périodes de candidatures. Les projets lauréats de la première période valoriseront l'électricité produite à un prix moyen de 80,7 €/MWh toutes innovations confondues. Les projets "utilisent des technologies novatrices : panneaux solaires flottant sur lac, logiciels de prévision de la production optimisés, serres solaires optimisant le partage lumineux entre l'agriculture et la production d'énergie, modules bifaces…", a précisé le ministère.

La seconde période de candidature portera sur une puissance de 70 MW et se clôturera le 1er octobre prochain.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…