Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Phtalates : l'Efsa a hiérarchisé les priorités d'évaluation des matériaux au contact des aliments

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) annonce avoir hiérarchisé les réévaluations des phtalates et autres substances plastifiantes dans les matériaux au contact des aliments (MCDA), et défini un protocole d'évaluation de l'exposition des consommateurs.

Elle publie un avis scientifique, adopté le 22 mars dernier, portant sur l'identification et la hiérarchisation pour l'évaluation des risques de ces substances. « Seules les substances dont l'utilisation est autorisée dans les MCDA au niveau de l'UE ou au niveau national ont été priorisées. Nous les avons classées en trois groupes en fonction de leur évaluation des risques la plus récente en tant que substance MCDA : "priorité élevée" - évaluée avant 2001, "priorité moyenne" - évaluée entre 2001 et 2011, et "priorité faible" si elle est évaluée depuis 2011 », explique l'agence.

Pour définir ce processus, l'Echa explique avoir pris en compte les informations fournies par la Commission européenne, qui lui avait commandé ces travaux préparatoires, par l'Agence européenne des produits chimiques (Echa) et par les États membres de l'UE. Elle s'est également appuyée sur les commentaires recueillis à l'occasion des deux consultations publiques organisées à la fin de l'année dernière. L'Efsa annonce qu'elle lancera d'ici cet été des appels à données sur la présence de substances prioritaires dans les aliments et les MCDA afin d'affiner le classement des priorités et d'obtenir des estimations d'exposition.

L'agence publie dans le même temps un protocole scientifique pour l'évaluation de l'exposition aux substances prioritaires. Il détaille « de manière transparente l'approche que les scientifiques de l'Efsa ont l'intention d'utiliser pour récupérer et sélectionner les données ainsi que pour intégrer et analyser les preuves pour les estimations de l'exposition », explique l'Efsa.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

BTX : analyseur XRD et XRF de paillasse pour matières sur poudre Olympus France