En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pièces nucléaires défectueuses : le transport de matières radioactives est également concerné

Risques  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Les défauts de fabrication découverts sur la cuve de l'EPR en construction à Flamanville puis sur d'autres pièces équipant les centrales nucléaires françaises semblent concerner également le transport de matières radioactives. Dans son enquête, l'Autorité de sureté nucléaire (ASN) a inspecté le 7 novembre 2016 les locaux d'Areva Creusot Forge, sous traitant d'Areva TN, donneur d'ordres en matière de transport nucléaire. Des irrégularités ont bien été détectées pour certains emballages. Areva TN doit désormais identifier toutes les pièces concernées.

Le Réseau sortir du nucléaire et Sud-Rail alertent sur cette situation : "Alors qu'Areva TN est censée assurer la sûreté des transports, elle n'est même pas capable de fournir la liste exacte des pièces concernées à la demande de l'ASN. Pire, Areva TN n'a pas non plus daigné en informer la SNCF", font-ils remarquer. Ils demandent par précaution un moratoire sur le transport de matière nucléaire le temps de savoir réellement quels emballages sont concernés : "Nous exigeons également de la SNCF et l'Autorité de sûreté nucléaire qu'elles prennent leurs responsabilités, en arrêtant la circulation des trains transportant du combustible et des déchets radioactifs tant que la liste des emballages concernés n'aura pu être établie et que tous les risques d'autres malfaçons n'auront pu être écartés".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager