Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le gouvernement augmente l'Arenh de 20 TWh pour limiter la hausse des prix de l'électricité

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Face à la montée des prix de l'électricité, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour limiter le phénomène et tenter de ménager la facture des Français. La ministre de la Transition énergétique, Barbara Pompili a annoncé la relève du volume de l'Arenh de 20 TWh supplémentaire. Depuis 2010, EDF est dans l'obligation de vendre 100 TWh de sa production nucléaire et hydraulique, au prix fixe de 42 € le MWh aux fournisseurs alternatifs qui en faisaient la demande chaque année via un guichet. Avec cette hausse du plafond, les fournisseurs concurrents d'EDF vont donc pouvoir s'approvisionner à un prix plus faible que sur les marchés. Mais ces 20 TWh leur seront vendus à 46,2 euros/MWh. Et tous les fournisseurs ne seront pas servis. Pour l'année 2022, ils avaient demandé près de 160 TWh selon la Commission de régulation de l'énergie.

Ce relèvement de l'Arenh s'ajoute à la baisse, pour un an, de la taxe portant sur l'électricité (TICFE) à son niveau minimum prévu par le droit européen à compter du 1er février prochain.

Ces deux mesures devraient bloquer « la hausse des tarifs réglementés de vente de l'électricité à 4% TTC au 1er février pour les consommateurs résidentiels alors que, sans intervention de sa part, la hausse aurait atteint 35% », précise le ministère de la Transition écologique. La hausse des tarifs réglementés pour les petits consommateurs professionnels en métropole sera également bloquée à 4%, de même pour l'ensemble des entreprises en outre-mer et Corse.

Ces mesures complètent le chèque énergie exceptionnel de 100 € distribué à 5,8 millions de ménages modestes et le gel des tarifs réglementés de gaz à leur niveau du mois d'octobre 2021 durant toute la durée de l'hiver et au besoin jusqu'à la fin de l'année 2022.

Réactions3 réactions à cet article

 

Et vous, qu'en pensez vous ? Faut-il rajouté ce chèque au frais de campagne de notre président. Sincèrement répondez moi, je ne sais pas quoi en penser si ce n'est que je suis convaincu qu'il faut défendre notre modèle de production français d'électricité et investir massivement dans toutes les Energies décarbonées.

Sebast | 17 janvier 2022 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette mesure va coûter 8 milliards de plus à EDF ,déjà endettée de 50 milliards d'euros ,qui a sur les bras Framatome ,entreprise en fort déclin ,et 5 réacteurs à l'arrêt pour défaut important.
Le gouvernement veut sa mort.

Darwin | 17 janvier 2022 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il faut ajouter que si RTE n'a pas assez d'électricité sur le territoire, elle est obligée de se ravitailler au prix du marché à 250 € / MWh par exemple autre Rhin. Il y a de bonnes chances que ce soient les centrales thermiques à la lignite qui fournissent... avec les fumées sur le territoire français en cadeau, par vent d'Est. Deux bourdes ! Mme Pompili, en relevant le volume de l'Arenht, va creuser encore le déficit d'EDF par ces cadeaux faits aux fournisseurs alternatifs. Et de trois ! De surcroît, la COP 21 a sonné la mise à mort de nos centrales charbon, alors que l'on a l'énergie électrique la moins carbonée. On commence à dépeupler celui qui en a le moins. L'Allemagne vise la fin charbon 2038, Pologne 2050. Et de quatre ! Ce serait rigolo s'il ne s'agissait pas de milliards perdus par EDF ! On avait encore l'an dernier des centrales pilotables : la centrale EDF au charbon du Havre 600 MW, maintenant encore Cordemais EDF 1200 MW, rénovées pour durer jusqu'à 2035, ( qu'on arrêter 2024 ou 2026 et de Cinq ! et St Avold. Ence moment, certains écologistes comme M Dantec veulent relancer le projet ECOCOMBUST retoqué l'an dernier ( trop cher, trop polluant, jamais vu un projet aussi bancal et mal ficelé) avec des fabrications de pellets à partir de déchets bois récoltés sur le 1/3 de la France avec 50 camions/ jour, pollution en Loire pour faire ces pellets, et une combustion 80% pellets 20% charbon , P ramenée à 530 MW/ unité et plus de pollutions

J Cl M 44 | 17 janvier 2022 à 15h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Systèmes de stockage d'énergie pour un rendement maximal Q ENERGY France