En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une plainte pour publicité mensongère a été déposée contre la Bluecub du groupe Bolloré

Transport  |    |  Cyrielle Chazal  |  Actu-Environnement.com

Mardi 1er juillet, l'Observatoire du nucléaire, association anti-nucléaire, a déposé une plainte au pénal contre une voiture électrique, la Bluecub, pour publicité mensongère, rapporte l'AFP. La Bluecub du groupe Bolloré est une voiture électrique en libre-service à Bordeaux.

Dans un avis publié le 2 avril 2014, le Jury de déontologie publicitaire (JDP) jugeait fondée une plainte contre la société Bluecub. Celle-ci utilise, sur son site internet, le terme "écologique" pour décrire son véhicule. Le Jury relevait que "l'utilisation des véhicules électriques, si elle apparaît moins polluante que celle de véhicules conventionnels, l'est davantage que d'autres modes de transport compte tenu notamment des sources d'énergie nécessaires à leur fonctionnement". Or, il n'est pas établi que l'électricité consommée par la Bluecar soit issue de sources renouvelables.

Mais selon l'annonceur, "aucune confusion n'est créée dans l'esprit du consommateur", car conduire un véhicule électrique est "un geste qui contribue à préserver l'environnement et, par suite, un geste écologique". Pour le groupe Bolloré, le caractère électrique d'une voiture suffit à la rendre "écologique", quand bien même l'énergie employée serait d'origine nucléaire.

Cette décision du JLD n'ayant pas été suivie d'effets, l'Observatoire du nucléaire, association dirigée par Stéphane Lhomme, s'est tournée vers le Tribunal de grande instance de Bordeaux.

Cette affaire n'est pas isolée puisque d'autres réseaux d'autopartage ont fait l'objet d'un avis du JDP concluant à l'utilisation abusive du terme "écologique". Dans un avis relatif aux Autolib parisiennes, le jury relevait que "l'utilisation de ce service induit nécessairement certains effets négatifs sur l'environnement, notamment les pièces d'usure des véhicules utilisés et l'électricité nécessaire à leur rechargement, dont il n'est pas établi qu'elle serait intégralement issue de sources renouvelables".

Réactions3 réactions à cet article

 

L'angle d'attaque par ces associations est maladroit: en effet affirmer que l'électricité ne serait pas issue de sources renouvelables est indémontrable. De par sa nature même RIEN ne distingue l'electricite siuvant son origine de production. D'ailleurs c'est EXACTEMENT la même chose pour un particulier: il peut décider d'acheter a un fournisseur quelconque (EnR, ou conventionel) il recevra toujours la même chose, simplement il payera à l'un plutôt qu'a l'autre. La seule garantie qui serait envisageable soit que le fournisseur d'EnR garantisse ne pas vendre plus que ce qu'il produit. (on considère que la personne qui achète l'électricite exige une disponibilité continue et pas erratique au gré du vent ou des panneaux photovoltaïque DU fournisseur.)

ami9327 | 02 juillet 2014 à 17h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il me semble pourtant bien que les sources d'approvisionnement sont traçables. Il est possible de s'approvisionner uniquement auprès de fournisseurs d'énergies renouvelables qui sont obligés, je crois, de vendre uniquement du renouvelable. Mais il est vrai que le terme écologique, s'il est philosophiquement et socialement possible de le définir (petite pub pour le livre d Fabrice Flipo), ne correspond à aucune norme réglementaire. Peut-être une jurisprudence qui permettra de faire avancer le droit dans ce sens…

supraG | 02 juillet 2014 à 19h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Enercoop certifie une électricité issue à 100% d'ENR, après que cette électricité soit mélangé dans le réseau c'est autre chose.

lio | 03 juillet 2014 à 10h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager