Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le plan France Relance finance 442 nouveaux projets d'alimentation locale et solidaire

Agroécologie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

En décembre 2020, le ministère de l'Agriculture a lancé un nouvel appel à projets en matière d'alimentation locale et solidaire, s'inscrivant dans le cadre du plan France Relance. Aujourd'hui, le gouvernement a annoncé le financement, à hauteur de 12,3 millions d'euros, de 442 projets locaux. Ces lauréats ne représentent que la première des deux vagues d'appels à projets du volet local du dispositif. L'appel à candidatures de la seconde vague reste encore ouvert.

Doté d'une enveloppe totale de 30 millions d'euros, le dispositif a déjà déployé, en mai dernier, 6 millions répartis entre neuf projets d'associations nationales, comme les Restos du cœur ou Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires (Solaal). « Têtes de réseaux, (ils) permettent sur tout le territoire l'accès du plus grand nombre aux produits locaux, durables et de qualité », explique le ministère dans un communiqué.

« Des camions ambulants aux épiceries solidaires en passant par les paniers repas, toutes ces initiatives nous permettent d'agir au plus près de chacun et de lutter efficacement contre la précarité alimentaire, notamment pour les personnes isolées », déclare Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Les 442 projets locaux aujourd'hui financés concernent :

– Des producteurs proposant une démarche de structuration de l'approvisionnement, comme la micro-plateforme logistique de proximité, destinée à la revalorisation de produits bio et locaux déclassés pour leurs producteurs, de la société Les jardins du Volvestre (Haute-Garonne) ;

– Des associations, entreprises et communes versées à la mise à disposition d'une alimentation de qualité, telle que la commune de Lavaveix-les-Mines (Creuse) avec son tiers-lieu de production de produits frais pour sa cantine scolaire ;

– Et des initiatives de développement des commerces solidaires ambulants, comme le projet de boutique mobile de l'association Akatij, à Kourou en Guyane.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager