Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le plan de paysage expliqué par le ministère de l'Ecologie

Aménagement  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Ecologie a publié le 7 janvier une brochure de 24 pages pour présenter aux acteurs locaux ce qu'est un plan de paysage. Cette publication fait écho à l'appel à projets "plans de paysage" 2015 lancé deux jours plus tôt et rentre dans le cadre du plan d'actions en faveur des paysages présenté en septembre dernier par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie. "Le plan de paysage est une démarche volontaire, portée par une collectivité qui invite les acteurs de son territoire à repenser la manière de concevoir l'aménagement du territoire", rappelle le ministère.

Le guide répond aux grandes questions sur la mise en place d'un plan de paysage : pourquoi, à quelle échelle, par qui et avec qui. Il définit les étapes de sa mise en œuvre : état des lieux du paysage, définition des enjeux, formulation d'objectifs et propositions d'actions concrètes. Urbanisme, transports, infrastructures et énergies renouvelables font partie des composants à intégrer à ce plan. Un exemple graphique ainsi que des témoignages d'élus, d'urbanistes et de paysagistes viennent illustrer les propos.

Réactions3 réactions à cet article

 

Encore une tracasserie de plus!!

mesquin | 09 janvier 2015 à 16h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

DUPLICITE ETATIQUE
" les énergies renouvelables font partie des composants à intégrer à ce plan : l''Etat ose la duplicité .
Tous les paysagistes, du moins ceux qui ne sont pas sous contrat avec les promoteurs éoliens, savent pertinemment qu'il est absurde de prétendre "intégrer un e machine de 150 m. de haut dans un site bucolique . Le plus élémentaire traité de sitologie le démontre sans le moindre doute .
Ou alors il faut dire que tout est paysage :les zones commerciales ou industrielles , les lotissements, les giratoires ,les décharges sauvages ,
On permettra de préférer la montagne Sainte Victoire telle que l'a peinte Cézanne , sans éolienne .

sirius | 09 janvier 2015 à 19h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

« Encore une tracasserie de plus!! » ?

Vous n'avez pas honte d'être aussi mesquin ?

Mais non, mais non ! Ça dégouline de naïveté et de bonnes intentions, ce document. Par exemple :

« Le plan de paysage permet de passer de l’image partagée que l’on se fait d’un territoire à des principes généraux d’aménagement et de mise en valeur puis à des réalisations. »

L'image partagée ?...

Mais :

« Pour lancer un plan de paysage, les élus doivent avoir une certaine expérience de la maîtrise d’ouvrage et du rôle du paysagiste. »

C'est bien sûr en plus de toutes les compétences que les élus doivent maintenant avoir pour gérer une commune ou une communauté de communes.

Du reste, un témoignage est très significatif :

«  L’année suivante, nous avons commandé un audit par le paysagiste-conseil de la direction départementale des territoires (DDT) [...] Nous avons aussi recruté une paysagiste, rattachée au directeur général [...] Concernant l’élaboration du plan de paysage en lui-même, nous serons accompagnés dans notre démarche par un bureau de paysagistes. »

Wackes Seppi | 12 janvier 2015 à 19h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrages de confinement pour débris flottants DIFOPE