En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plan régional de gestion des déchets : des collectivités témoignent

Déchets  |    |  Mickaël CharpentierActu-Environnement.com

Alors que le décret sur la gestion des déchets vient de paraître, "la plupart des régions sont lancées" vers le transfert de compétences, lance Christine Cros, du ministère de l'Environnement le 28 juin, lors du colloque de l'Ademe sur les objectifs déchets de la loi de transition énergétique. Même si leur degré d'avancement varie : "Certaines en sont au stade de l'état des lieux, d'autres sur la gouvernance", admet-elle. Or, l'échéance approche. Les régions ont jusqu'à février 2017 pour publier leur plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD). Ce plan s'inscrit dans le volet "déchets" du Sraddet (schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires), dont l'ordonnance mise en consultation sera publiée "à l'automne", selon Christine Cros.

Espoirs et craintes des collectivités bretonnes

A cette occasion, des représentants de plusieurs collectivités bretonnes ont fait part de leurs avancées sur le transfert de compétences des départements aux régions en matière de gestion des déchets. Emmanuel Quéré, du conseil général du Finistère, estime qu'une "bonne connaissance du terrain" s'impose pour réussir le "passage de relais". "Pour bien piloter, il faut un compteur de vitesse, c'est-à-dire accumuler des données". Il insiste sur l'importance d'une approche de type "bottom-up" adaptée selon les lieux : "Mes réalités ne sont pas celles de mon voisin", explique Emmanuel Quéré.

François-Xavier de Blignières, du conseil régional de Bretagne, confirme les attentes pour le maintien d'une politique de proximité : "Des réunions se déroulent pour créer un réseau avec les collectivités, dont les établissements public de coopération intercommunale (EPCI), et les opérateurs de déchets". "Avant, on était renfermés sur nos unités de traitement des déchets. Maintenant, on s'ouvre, on échange avec les autres collectivités", renchérit Arnaud Dubourg, de la communauté de communes du pays Bigouden Sud.

La "souplesse" figure dans les espoirs des collectivités, relève François-Xavier de Blignières. "Il y a des gisements de déchets que les collectivités aimeraient échanger", affirme-t-il, et ce sans avoir besoin de passer par des marchés publics. Des craintes se sont aussi fait entendre sur les aides aux investissements pour moderniser les unités de traitement de déchets. "Le budget d'aide aux collectivités baissera" avec le transfert des compétences au niveau régional, redoute Arnaud Dubourg.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…