En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'environnement ''oublié'' du Plan Cancer II

Risques  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Nicolas Sarkozy a présenté hier le Plan Cancer II doté de 732 millions d'euros pour la période 2009-2013. Inspiré du rapport remis par le Pr Jean-Pierre Grünfeld en février 2009, ce plan s'organise autour de 5 axes : recherche, observation, prévention, soins, vivre après le cancer.

En matière de recherche, il est notamment prévu de mieux caractériser les risques environnementaux et comportementaux. Pour cela, le plan prévoit de réactiver une recherche ''compétitive'' en toxicologie, en génétique et en épidémiologie, de renforcer les liens avec le Plan Santé-Environnement 2 (PNSE 2) et d'organiser en 2011 un colloque international pour faire le point sur les risques environnementaux et comportementaux.
En matière d'observation et de prévention, le Plan met la priorité sur les cancers liés à l'environnement professionnel et évoque les risques liés au radon dans l'habitat.

Mais pour le Réseau Environnement Santé qui regroupe des ONG et des médecins, ce plan Cancer est loin d'être complet : ''rien ou presque n'est préconisé en matière d'action sur les causes [des cancers]. Par exemple, on aurait aimé lire un Plan visant à l'élimination de l'environnement des substances classées cancérogènes, tant en milieu de travail, qu'en milieu domestique'', explique le RES.
Même regrets du côté des Verts qui estiment que les maladies du mode de vie sont les oubliées du Plan Cancer : ''pesticides, pollutions de l'air, Bisphénol A, PFOA, contaminations chimiques, autant de toxiques dénoncées par des scientifiques comme étant à l'origine de nombreuses maladies. Lutter contre leur prolifération, leur utilisation dans des produits de la vie quotidienne renforcerait significativement l'action des pouvoirs publics face à la spectaculaire augmentation des épidémies modernes et des cancers liés à l'environnement'', estime Cécile Duflot, Secrétaire nationale du parti.

Réactions3 réactions à cet article

 
oublie

j'ai eu la meme reaction en lisant le plan :
faut s'attaquer en priorité aux causes..

la commission Européenne viens de mettre en vigueur le 2 février 2009
Un nouveau règlement sur les substances dangereuses appellé le
Règlement CLP ( Classification, Labelling , Packaging ).
Ce nouveau règlement sera obligatoire en 2010.

Il est issu du SGH ( Global Harmonized system) , système général harmonisé
et sera mondial ( ONU).
Il est destiné a mettre à la portée de chaque individu dans le monde ; la connaissance
nécessaire pour sa sécurité envers les MD (matières dangereuses).

infobat | 04 novembre 2009 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
l'homme qui marche sur la tête...

L'évidence absurde de la bêtise. Les causes du cancer sont maintenant à peu prêt connues. Pour éviter d'attaquer le problème à la base soit en réglant vraiment les causes, on fait de l'habillage et de la recherche inutile. Cela fait 50 ans que cela dure. Le déficit de la sécu finalement c'est pas un problème. Cela coute moins cher que de retirer TOUTES les molécules cancérigènes présentent dans l'environnement: eau, air, nourriture, vêtements.

arthur Duchemin | 04 novembre 2009 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
oublis volontaires

oubli? non pas ..volonté d'ignorer. trop de lobbies en pression sur nos chers élus qui n'ont pas le temps de gérer les dossiers avec efficience.... trop de lobbies pour contîoler voire supprimer des produits qui sont causes de maladies dites de civilisation .trop de profits en jeu...Regardez le combat mené contre le compost du trimécanobiologique gravement pollué qui sera épandu sur nos cultures..un silence abyssal ..aucun écho..ne rien voir ne rien entendre et après tout quand on a les moyens de manger bio on peut envoyer impunémment une partie de la population en chimiothérapie..jusqu'à ce que cela coûte trop cher bien sûr et alors des décisions de bon sens seront enfin prises. A quand un secrétariat d'état à la prévention , pour la santé du citoyen de base ?

marthe | 04 novembre 2009 à 16h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…