En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Améliorer les déplacements des salariés

Trois mois précédant la Semaine de la mobilité, l'ADEME a organisé les rencontres Les Co-mobiles destinées à améliorer les trajets des salariés en Maine-et-Loire et inciter les employeurs à mettre en place un Plan de Déplacement d'Entreprise.

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
En France, les transports urbains émettent chaque année plus de 50 millions de tonnes de CO2. Les déplacements professionnels représentent 33% des trajets journaliers, dont 53% en voiture. Pour les entreprises, les impacts peuvent être économiques (augmentation du coût du stationnement et des remboursements de frais kilométriques), sociaux pour les employés (temps de trajet, stress, risque routier) et environnementaux (pollution, risques, bruit).

Le Plan de déplacement des entreprises (PDE) déployé depuis 2000 est une démarche volontaire d'une entreprise ou d'une administration favorisant l'usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, tels que la marche à pied, le vélo, les transports en commun, le covoiturage, les véhicules propres. Cela concerne les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels. Outil de management, le PDE débute par un état des lieux économique et environnemental permettant la définition d'une série d'objectifs chiffrés et de mesures à mettre en place adaptées à chaque site spécifique. Son élaboration nécessite d'associer tous les acteurs concernés par les transports et les salariés eux-mêmes. Les mesures du PDE peuvent par exemple consister à sensibiliser le personnel, à financer les transports, à réorganiser les modes de livraisons.

Dans le département du Maine-et-Loire, six employeurs ont dès 2002 lancé une démarche PDE qui concerne plus de 13.000 salariés : l'Ecole Supérieur d'Agriculture (2.400 salariés), la Ville d'Angers et Angers Loire Métropole (3.600), le Conseil Général (1.500), le CHU (5.300), l'ADEME (280), la Caisse Régionale du Crédit Agricole (300). Afin d'accompagner le développement des PDE, l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) avec de nombreux partenaires*, a organisé le 19 juin à Angers et le 21 juin à Cholet les premières rencontres Les Co-mobiles destinées à sensibiliser les 700 employeurs de plus de 50 salariés de Maine-et-Loire. L'objectif est de sensibiliser les employeurs à la gestion des déplacements de leurs salariés, notamment au regard de la sécurité et de l'environnement, et leur apporter des outils pour mettre en place des PDE, a indiqué l'ADEME. En effet, d'après la CRAM (Caisse régionale d'assurance maladie) des Pays de la Loire, en France, en 2005, il y a eu 511 décès dont 128 en mission et 383 lors de trajets domicile-travail. Dans la région des Pays de la Loire, il y a eu 30 décès dont 7 en mission et 23 sur le trajet domicile-travail.

Le Plan de Déplacement d'Entreprise permet d'accroître la sécurité, en réduisant les risques d'accidents, préserver l'environnement, en diminuant les émissions de CO2 et générer des économies, en rationalisant les déplacements, précise l'ADEME. Ainsi, le Conseil général de Maine-et-Loire lance en septembre une centrale départementale de covoiturage pour les 750.000 habitants. Cette solution permettra de partager les frais de déplacements avec d'autres passagers dans des zones peu desservies par des transports en commun, a indiqué le Conseil général. L'école supérieure d'agriculture (ESA), pionnière des PDE dans le Maine-et-Loire compte un parking de 250 vélos depuis 2002. La CCI d'Angers regroupe quant à elle toutes ses formations sur un seul site, pour limiter les déplacements dans le département. Dans la Région Pays de la Loire, 126 entreprises ont déjà signé un PDE qui concerne au total 60.000 salariés notamment à Nantes Métropole et Angers Loire Métropole.

La tendance à multiplier le nombre d'actions de management de la mobilité se poursuit, a souligné l'ADEME. Dans 2 cas sur 3, le PDE est motivé par le besoin de résoudre un problème lié à l'accessibilité (dont le stationnement). Les principales actions mises en œuvre dans le cadre de PDE concernent les vélos, la réduction des coûts de transport en commun. L'impact environnemental reste encore modeste et difficile à évaluer, faute d'effet de seuil, mais les impacts stratégiques, économiques et sociaux sont très souvent cités, a ajouté l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie. En décembre prochain, l'ADEME devrait connaître si les objectifs fixés par le Plan climat de 500 PDE en France ont été atteints. Rappelons qu'en 2005, la France comptait 250 PDE effectifs et 200 en préparation. Alors qu'ils sont basés sur le volontariat dans l'Hexagone, les PDE sont intégrés dans une politique ''plus dirigiste'' dans d'autres pays. Aux Pays-Bas par exemple, l'établissement d'une entreprise ou d'une administration n'est autorisé qu'après examen de la desserte publique nécessaire à son activité.




* Les CCI de Maine-et-Loire, le Conseil Général de Maine-et-Loire, Angers Loire Métropole, la Communauté d'Agglomération de Cholet, la CRAM des Pays de la Loire, l'Association Sécurité Routière Entreprise 49.

Réactions2 réactions à cet article

 
En français, SVP. Merci

"Trois mois précédant la Semaine de la mobilité, l'ADEME a organisé ..."

La reprise est peut-être difficile, mais ....

C'est quand la semaine de la mobilité qui devrait peut-être plutôt s'appeler "la semaine de l'éco-mobilité" ?

Sur le fond : n'avez-vous pas honte de contribuer à une prmotion d'une action très intelligente qui devrait sensiblement réduire les rentrées de TIPP ?

C'est anti-patrotique ! Mauvais Français !!!

Vous pensez vraiment qu'un gouvernement français (de droite ou de gauche) a intérêt à réduire la consommation d'essence ? Sauf, hypocritement , en effet d'annonce évidemment !!!

Plus il y a de bouchons et autres embouteillages plus ça rapporte, au premier degré et à courte vue évidemment, à Bercy.



çaéiks de droite ou de gauche a intépr

Constructif | 23 août 2007 à 09h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Et si La Poste en prennait de la graine !!!

Cette initiative est très louable et il serait interessant pour La Poste d'en prendre de la graine.

Dans ma ville de Besançon, La Poste a décidé de n'ouvrir des boites postales que dans 2 bureaux de postes situées en centre ville. N'étant pas en centre ville, je dois donc faire 10 km par jour pour aller chercher le courrier alors q'un bureau de poste est à 5 minutes à pied de mon entreprise.

Cette brillante idée ne réduit en rien les trajets des facteurs puisque les entreprises disposant déja d'une boite postale la conserve dans leur bureau de poste habituel.

Je tennais à dénoncer ces pratiques anti environementale et cette initiative démontre bien que la réduction des trajets des entreprises n'est pas uniquement liée à la politique de l'entreprise elle même mais dépend également de son environnement professionel.

NA

Anonyme | 23 août 2007 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…