Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une part minimale de surfaces non imperméabilisées imposée dans certains PLU

Aménagement  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 18.204.2.231
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
L'Assemblée nationale a adopté le 15 avril plusieurs amendements au projet de loi climat qui visent à inciter les collectivités locales à identifier des zones de renaturation dans leurs documents d'urbanisme. Certaines communes auront l'obligation de définir des surfaces minimales non imperméabilisées dans leur plan local d'urbanisme (PLU). Un premier amendement de la députée Valérie Petit (Agir ensemble – Nord) prévoit que le document d'orientation et d'objectifs du schéma de cohérence...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Partager

MithraSIG, logiciel de cartographie acoustique en environnement extérieur CSTB