Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

27,3 milliards d'euros pour le ministère de l'Ecologie

Gouvernance  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre de l'étude du projet de loi de finances pour 2011, le Sénat a adopté le budget de la mission "Écologie, développement et aménagement durables". Les crédits de cette mission s'élèvent à 10 milliards d'euros en autorisations d'engagement et à 9,5 milliards d'euros en crédits de paiement.

Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, ce budget est dédié à la mise en oeuvre concrète du Grenelle Environnement. "Incluant les ressources extra-budgétaires, les moyens à la disposition de la ministre s'élèvent à plus de 27,3 milliards d'euros", précise le ministère.

Réactions2 réactions à cet article

 

bonjour, cette fois je veux parler des millions d 'euro donné pour l'écologie en général, mais aussi et surtout une grande part pour le grenelle de l'environnement.
Je vous rappelle que le grenelle de l'environnement pour beaucoup d'entre nous, c'est avant tout :nos poubelles, nos déchets, nos emballages,nos vieux meubles, enfin tout ce qui reste de nos vies, de tous les jours, de toutes les années.
C'est à mon sens un "MARCHE" interessant et prolifique, pour qu'il n'y ai pas une journée, un mois, une année, sans que l'on en parle.

Leurs inquiétudes ( Ministre, président du Smirtom ou siritrom etc ...,
Maires et responsables de grandes entreprises telles que Véolia, Sita, ) pour le devenir de la planète, me paraît exagéré, il y a beaucoup trop d'argent en jeu, pour que tout cela soit honnête.
Dans les bouches du Rhônes, ce jour, (info RTL) un responsable de Socièté de ramassage des ordures ménagères, est entendu ( voir si mis en examen) pour le non respect des marchés publics.
Ce qui ne fait que confirmer que le rapport DECHETS/PROFITS existe bien à l'échelon national et pourquoi pas international.
Cessons de prendre les usagers pour des pollueurs, car ils ne sont pas les profiteurs du systéme mis en place par des groupes financiers.

nitrame en colere | 01 décembre 2010 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

NOTRE SOCIETE EST EMPETREE DANS LE "TOUT POLLUTION", 27 MILLIARDS D EUROS C EST TRES BIEN MAIS CA VIENT D OU ET QUI PAYE ??? IL FAUT RE EDUQUER LES HOMMES A CHANGER DE CAP...ARRETEZ CES FIESTAS DE FIN D ANNEE...IL Y A 50 ANS J AVAIS 1 ORANGE POUR NOEL ET NOUS ETIONS EMMERVEILLES...

bertrand | 01 décembre 2010 à 11h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Economie circulaire : une expertise juridico-technique en droit des déchets LPA-CGR avocats