En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'origine ''naturelle'' de métaux lourds dans les rivières de l'Alberta réfutée par une étude

Eau  |    |  Victor Roux-Goeken Actu-Environnement.com
L'extraction de sables bitumineux dans la province de l'Alberta (Canada), cheval de bataille des ONG écologistes, pollue bien la rivière Athabasca, conclut une étude parue lundi 30 juillet dans la revue américaine Proceedings of the national academy of sciences (Pnas).

Réalisée par des chercheurs de l'université de l'Alberta, l'étude montre que les 13 éléments considérés comme ''polluants prioritaires'' par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) sont émis par l'industrie extractive de sables bitumineux dans l'Athabasca.

Mercure, arsenic, plomb, cadmium… Connus pour leur toxicité à de faibles niveaux de concentration, ces métaux lourds figurent parmi ces substances.

''L'étude de l'université de l'Alberta avait pour but délibéré de vérifier les affirmations des industriels et des politiciens [de la province indiquant] que tous les polluants de la rivière sont d'origine naturelle'', explique David Schindler, l'un des chercheurs. Or, plutôt que de s'accroître au fil de l'eau comme elles auraient dû le faire si elles avaient été d'origine naturelle, les concentrations de ces produits toxiques étaient ''presque toujours les plus importantes à proximité des sites industriels'', selon le scientifique.

L'étude contredit aussi le Programme régional de contrôle des eaux, agence soutenue par le gouvernement de l'Alberta et financé par les industriels, qui indiquait en 2009 que la qualité des eaux de l'Athabasca était identique à celle précédant l'exploitation des sables bitumineux.

De 1995 à 2008, la production de pétrole issu de sables bitumineux de l'Alberta est passée de 482.000 à 1,3 millions de barils par jour, et devrait doubler d'ici 2020.

Réactions1 réaction à cet article

 
C'est scandaleux

C'est scandaleux que l'on puisse encore entendre cela de nos jours ! Comment des politiciens peuvent-ils affirmer, par le biais du Programme régional de contrôle des eaux, que l'extraction des sables bitumeux n'a aucune conséquence sur le milieu naturel environnant? Tout en sachant que c'est tout à fait l'inverse qui est train de se passer!!! Des politiciens verreux, soudoyés et corrompus par les industriels de l'industrie pétro-chimique... Ça me dégoute de voir que l'argent peut provoquer des réaction ou des actions aussi basses, mauvaises et lâches !
Tout le monde dit que cette méthode d'extraction du pétrole est la pire jamais inventée par l'Homme en terme de dégâts sur l'environnement (en mettant de côté la grande marée noire issue de l'explosion récente de la station de pompage offshore aux USA)... Et pourtant, les grandes firmes continuent de s'engager dans cette voie, continuent de négliger les appels du peuple pour arrêter ce massacre écologique.
Et bien je ne leur souhaite qu'une chose à ces gros balourds de politiciens et de bigboss industriels : De crever en ingérant un poisson ayant contracté et accumulé au fil des mois, des quantités de toxines et de métaux lourds mille fois supérieures à la normale ! Au moins ils auront de plein fouet les conséquences désastreuses de leurs exactions perpétrées sur l'environnement. Ils verront bien qu'il y a toujours un retour de boomerang lorsque l'on agit en dépit du bon sens et du bien-être de la Terre...

L'Auré des bois, dégoûté par ce mercantilisme inconsidéré...

L'Auré des bois | 02 septembre 2010 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager