En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les politiques RSE face à la pandémie : « certaines entreprises ont compris, d'autres toujours pas »

La crise de la Covid-19 a mis à l'épreuve la responsabilité sociale des entreprises (RSE). L'occasion pour celles déjà investies dans une démarche de fond, de confirmer leurs engagements. Pour les plus sceptiques, le « monde d'avant » reste la référence.

Interview vidéo  |  Bâtiment  |    |  Romain Pernot  |  Actu-Environnement.com

Les crises sanitaires et économiques actuelles touchent de plein fouet toute l'économie française. Les mois écoulés et ceux à venir vont éprouver les politiques de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) mises en place, les démarches les plus abouties comme les démarches balbutiantes. Pour Patricia Savin, présidente du réseau Orée, réunissant 180 acteurs engagés dans la lutte pour l'environnement, « les entreprises convaincues ont encore plus d'arguments à faire valoir pour pousser la RSE. Les sceptiques diront "crise économique d'abord, emploi d'abord", donc il faut une relance par la consommation, et qui dit relance par la consommation, n'incite pas nécessairement à se poser les questions de la production en économie circulaire et en circuit court. »

Pour Fabrice Bonnifet, président du Collège des directeurs du développement durable (C3D), ces crises sont l'occasion de changer la donne : « Il faudrait arriver à mettre en place une prospérité sans croissance des flux physiques carbonés qui permettrait de concilier création de valeur économique et sobriété énergétique. Maintenant il y a des entreprises qui ont compris ça, d'autre non. » Les deux experts nous livrent leur regard sur l'impact de la pandémie sur la RSE.

Réactions1 réaction à cet article

 

Chez moi, tout ce qui va dans ce sens ne fonctionne pas, la menuiserie industrielle d'à côté avait investi une fortune pour sa chaudière à bois, par manque d'aides elle a coulé, 350 chômeurs, la papeterie de bessay sur braye spécialiste du recyclage de papier est en rse, quand à la chaudière de cogénération qui aurait rendue l'usine indépendante d'EDF et sèché le papier avec du bois, n'a jamais été financée.
Ca la cogénération, c'est bouche cousue on n'en parle jamais, un chargement de pellets et le compteur magique tourne à l'envers!

pemmore | 26 juin 2020 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Romain Pernot

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager