En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UE doit parler d'une seule voix pour sa politique énergétique extérieure, selon la Commission

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

''Dans un contexte d'évolution constante des marchés mondiaux de l'énergie, il importe que l'Union, pour garantir sa sécurité énergétique, coordonne ses efforts sur le plan intérieur et affiche une position ferme et assurée vis-à-vis de l'extérieur'', indique la Commission européenne à l'occasion de l'adoption d'une communication portant sur la sécurité de l'approvisionnement énergétique et la coopération internationale, le 7 septembre. L'Union européenne importe aujourd'hui 60 % du gaz et 80 % du pétrole qu'elle consomme.

Pour la première fois, la Commission avance une stratégie globale concernant les relations extérieures de l'UE dans le domaine de l'énergie, en 43 propositions. ''Les décisions prises à l'échelon national et les accords entre États membres et pays tiers ont un impact significatif sur le développement des infrastructures énergétiques et l'approvisionnement en énergie de l'UE dans son ensemble'', indique la Commission. Selon elle, les Etats membres doivent améliorer leur coordination lorsqu'il s'agit d'établir et de mettre en œuvre des priorités claires pour la politique extérieure énergétique. Mais parler d'une seule voix présente également un autre intérêt : peser davantage dans les relations extérieures en matière d'énergie dans un contexte de compétition croissante de l'accès au ressources.

Ainsi, la Commission propose d'avoir un droit de regard sur les accords conclus entre Etats membres et pays tiers au regard du droit européen et des objectifs en matière de sécurité de l'approvisionnement énergétique. Lorsque les accords énergétiques concernent ''les objectifs fondamentaux'' de l'UE, les accords énergétiques pourraient être négociés au niveau européen.

La Commission a présenté une proposition de décision instituant un mécanisme d'échange d'informations concernant les accords énergétiques intergouvernementaux entre Etats membres et pays tiers. Une procédure de notification existe déjà pour les accords gaziers, il s'agirait de l'étendre aux autres sources énergétiques.

La stratégie propose également d'établir un partenariat avec les pays du sud de la Méditerranée sur des projets d'énergie renouvelable. En outre, ''la politique de développement de l'Union mettra davantage l'accent sur l'amélioration de l'accès aux énergies durables pour les pays en développement et les pays les moins avancés'', indique la Commission.

Enfin, ''l'UE défendra l'adoption de normes internationales juridiquement contraignantes concernant la sûreté nucléaire dans les discussions multilatérales, notamment au niveau de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), et s'efforcera d'élargir les évaluations de la sûreté nucléaire aux pays voisins de l'Union''. L'AIEA se réunira à Vienne du 12 au 16 septembre pour aborder la question de la sûreté nucléaire dans un contexte post Fukushima. Devrait y être abordée la question d'audits de sûreté menés par l'AIEA à l'échelle mondiale.

Une stratégie archaïque pour le groupe parlementaire Vert

Pour les eurodéputés Verts, l'UE aurait dû définir une stratégie pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles. "La Commission persiste avec une stratégie visant à nourrir nos habitudes. La communication adoptée aujourd'hui est guidée par une approche archaïque qui cherchent à assurer les livraisons de combustibles fossiles à l'UE par ce qu'on appelle des partenariats avec des pays de transit et le fournisseur, sans prêter attention à la formation d'alliances stratégiques avec les pays qui cherchent à faire avancer les technologies vertes'', a commenté Claude Turmes, leur porte-parole.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager