En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La France veut mettre en œuvre une politique maritime intégrée

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des transports, de la mer et de la pêche, a présenté aujourd'hui en Conseil des ministres une communication relative à la politique maritime, touchant à la fois l'économie, la recherche, l'environnement et les conditions de travail.

"La France, qui possède la deuxième surface maritime au monde (11 millions de km2), a une carte majeure à jouer dans ce domaine", estime le ministre qui souhaite donner corps au concept de "politique maritime intégrée" décidé lors de la conférence des ministres européens à Limassol (Chypre) le 8 octobre dernier.

Dans ce cadre, Frédéric Cuvillier a annoncé que la France prendra prochainement position sur la directive européenne sur la teneur en soufre des combustibles marins, "de manière à permettre l'adaptation progressive de la flotte de commerce aux nouveaux enjeux environnementaux".

"Le maintien et l'adaptation de notre capacité de pêche seront une priorité dans le cadre de la réforme de la politique commune de la pêche par la promotion de mesures soutenables sur le plan économique et performantes sur le plan environnemental, et par la modernisation de la flotte française, avec le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche", déclare par ailleurs le ministre.

Développer les énergies marines

La recherche marine, notamment celle réalisée par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), sera orientée vers la valorisation durable des fonds marins. Quant aux énergies marines, elles seront développées, "comme prévu dans la stratégie nationale annoncée par le Premier ministre lors de la conférence environnementale". Le ministre insiste enfin sur la volonté du Gouvernement de "mieux protéger l'environnement marin en poursuivant la dynamique de classement des espaces dans une approche équilibrée".

Pour définir les bases de cette politique maritime intégrée, le Premier ministre installera le Conseil national de la mer et des littoraux "d'ici à la fin de l'année".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager