Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Haffner Energy, Azola et ACQUA.ecologie se distinguent au Pollutec Innovation Awards

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Haffner Energy, Azola et ACQUA.ecologie se distinguent au Pollutec Innovation Awards

Le salon Pollutec qui s'est tenu du 1er au 4 décembre dernier a mis en lumière plusieurs innovations dans le cadre des Pollutec Innovation Awards. L'hydrogène fabriqué à partir de biomasse d'Haffner Energy a fait sensation auprès du jury. Le procédé met en œuvre une étape classique de thermolyse qui produit, à partir de la biomasse, un combustible solide, le biochar, et une fraction gazeuse dont on va extraire l'hydrogène. C'est sur cette deuxième phase qu'Haffner Energy se différencie technologiquement car le procédé de vapocraquage mis en œuvre permet de casser dans un premier temps les molécules d'hydrocarbures (en monoxyde de carbone (CO) et atomes d'hydrogène) mais aussi, grâce à la présence d'eau et la gestion des températures, d'amorcer et maximiser la recombinaison de ces atomes et molécules en dioxyde de carbone (CO2) et en dihydrogène (H2).

La technologie de stockage temporaire du biométhane développée par la société Azola a également retenu l'attention du jury. Cette filiale de storengy a mis au point sa « Little liquéfaction box ». Il s'agit d'un système de stockage tampon permettant aux producteurs de biométhane de valoriser la totalité de leur production annuelle sans aucune contrainte issue du réseau. Cette technologie va d'ailleurs être testée par GRDF pendant six mois en conditions semi-réelles.

Enfin, le jury a souhaité distinguer Acqua.eco pour son système de traitement et de recyclage des eaux usées noires et grises des bateaux sans produits chimiques. Le BioBarrier MarineMBR a en effet été développé pour répondre à la fois aux normes de qualité de rejet de l'eau et permettre la réutilisation de l'eau pour de nouvelles applications. Dans cette optique, une chaîne de traitement simplifiée et miniaturisée a été développée intégrant de l'ultrafiltration membranaire immergée.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager