En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution de l'air : les Polonais découvrent "l'airpocalypse"

Concentration de particules fines 4 fois supérieure au seuil d'alerte à Paris, Varsovie ainsi que plusieurs villes du Sud de la Pologne ont vécu un pic de pollution sans précédent au mois de janvier. Les Polonais n'avaient jamais été informés auparavant de la mauvaise qualité de leur air. Reportage.

Reportage vidéo  |  Risques  |    |  Marie Jo SaderActu-Environnement.com
Pollution de l'air : les Polonais découvrent "l'airpocalypse"

Dans cette partie de l'Europe où les industries de charbon sont très présentes, la mauvaise qualité de l'air pourrait ne surprendre personne. Pourtant en Pologne, c'est la première fois que celle-ci fait grand bruit en raison notamment d'un pic de pollution qui a démarré au début du mois de janvier et qui perdure encore dans certaines villes du pays. A Varsovie, les concentrations de particules fines PM10 ont atteint des seuils 4 fois supérieurs au niveau d'alerte francilien fixé à 80mg/m3. Au Sud, où les centrales électriques à charbon sont plus nombreuses, les niveaux auraient atteint 900 mg/m3.

Le sujet a déchainé les médias du pays et les Polonais n'ont depuis plus qu'un mot à la bouche : le smog. Tout comme dans les métropoles françaises, les principaux responsables de cette pollution sont le trafic routier et les chauffages individuels. Sauf que les installations les plus répandues en Pologne sont des poêles sans filtres dans lesquels sont brûlés toute sorte de combustibles, notamment des déchets miniers vendus à prix très bas.

Jusqu'à présent, le gouvernement polonais est très critiqué pour sa négligence par les associations et les mouvements écologistes à l'instar de Polski Alarm Smogowy. Ces derniers demandent l'instauration immédiate de normes sur les installations de chauffage à combustion ainsi que l'abaissement des seuils d'alerte aux particules à des niveaux proches de leurs voisins tchèques et hongrois soit 100mg/m3.

Reportage vidéo sur ce problème de santé publique à Varsovie mené par les équipes parisienne et polonaise d'Actu-Environnement.com et sa filiale locale Teraz-srodowisko.pl

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Marie Jo Sader

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…