En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pollution à l'ammoniaque dans le Finistère : retour à la normale pour la distribution d'eau

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

L'arrêté préfectoral de restriction des usages de l'eau en raison d'une pollution à l'ammoniaque dans le Finistère a été levé. « La qualité de l'eau pompée dans l'Aulne ne varie plus et montre que la pollution est passée », assure dans un communiqué la préfecture du Finistère.

A l'origine de la contamination : le déversement, lundi 17 août de près de 400 m³ de digestat de l'usine de méthanisation Kastellin à Châteaulin vers le bassin d'orage puis le fleuve l'Aulne.

Selon la préfecture, les paramètres de qualité suivis dans les installations de production d'eau des six communautés de communes impactées étaient revenus à des valeurs proches de celles observées habituellement. « Les collectivités vont progressivement procéder au retour à la normale en termes de fonctionnement de leur système de production et de distribution d'eau potable », note-t-elle.

Les mesures de renforcement de la désinfection de l'eau (chlore) mises en œuvre sur la période pourraient toutefois se traduire par une qualité organoleptique (goût et odeur) particulière.

L'agence régionale de santé poursuivra toutefois ses prélèvements et analyses, « le réseau desservi étant complexe et étendu ».

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour,
Tant mieux pour les consommateurs d'eau, mais restent posées la question de la centralisation des ressources en eau avec disparition des ressources locales autrefois réparties dans chaque village, fragilisant ainsi l'approvisionnement en eau de toute une région en cas de pollution.
Pourquoi 400 m3 ont pu se déverser dans l'Aulne?? cette ICPE est tenue d'avoir une rétention permettant d'éviter l'écoulement des digestats en cas de fuite du méthaniseur. Elle ne serait donc pas en règle? quelles mesures sont prises à son encontre et dans les autres méthanisations qui ne respecte pas ou peu cette obligation?

SAGITTE | 25 août 2020 à 09h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un petit épisode de plus qui va faire les belles affaires des producteurs d'eau en bouteille !
Et qu'importe les tonnes de plastique que cela génère, les tournées supplémentaires de camions sur les routes et les émissions de GES que cela engendre, puisque le gaz produit par ces unités de méthanisation est estampillé vert (et surtout très avantageux fiscalement parlant...).

Pégase | 25 août 2020 à 13h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager